Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-8%
Le deal à ne pas rater :
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – ...
1099 € 1199 €
Voir le deal

La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux

Aller en bas

La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux Empty La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux

Message  laic-aokas Mer 4 Jan - 12:32

La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux
09:30  mercredi 4 janvier 2017 | Par Zahra Rahmouni | Actualité 
La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux Commerce-ferme-714x400
(Photo prise de la page facebook : Bouira-Garanda city ©)
La grève des commerçants entre dans son troisième jour. Lancé le 2 janvier, le mouvement se veut en opposition à la fiscalité mise en place dans le cadre de la Loi de finance 2017 et doit durer jusqu’au 7 janvier. Il est jusqu’à maintenant largement suivi dans les wilayas de Bejaïa, Bouira et une partie de Boumerdès.
À Bejaia, où des scènes de violences et de pillage ont eu lieu, la plupart des rideaux sont restés baissés hier à travers les 52 communes de la wilaya. Plus loin, le mouvement de contestation s’est étendu à plusieurs localités des wilayas de Boumerdès et Bouira où des commerçants ont rejoint l’appel lancé en décembre sur les réseaux sociaux. À Chorfa (Bouira), des incidents impliquant des manifestants ont d’ailleurs eu lieu. Et malgré les interpellations intervenues ce matin à Bejaia, les affrontements ont encore repris ce mardi 3 janvier.

Une grève initiée sur les réseaux sociaux

L’année 2017 commence donc sur un mouvement de contestation inédit. Il s’agit en effet de la première grève de cette ampleur organisée via les réseaux sociaux. Les grandes organisations syndicales, telles que l’Union générale des commerçants et des artisans algériens (UGCAA) et les autorités ont essayé de désamorcer la situation dès le mois de décembre 2016.  À Tizi Ouzou, les négociations entamées avec les autorités suite à la grève du 13 décembre ont abouti sur l’approbation des mesures demandées par les commerçants.
Mais pour ce qui est de ce début d’année, les professionnels en grève ne comptent pas suivre les recommandations de l’UGCAA. Il y a quelques jours, l’organisation tentait de rassurer en expliquant à TSA que le ministre du Commerce était prêt à répondre aux besoins des commerçants. Elle appelait ainsi les représentants à « s’abstenir de faire grèves au moins jusqu’au 2 janvier », parvenant ainsi à contenir et à retarder le mouvement.
Du côté de l’Association nationale des commerçants et artisans (ANCA), on estime que certains vendeurs ont subi des pressions de la part de plusieurs jeunes. « À Bejaia, Bordj Menaïel et à Bouira, il est vrai qu’une grève a été suivie avec des taux de participation de 30 à 50% », déclare El Hadj Tahar Boulenouar, président de l’ANCA. « Avant-hier, un commerçant d’alimentation générale et un boulanger de Bejaia-ville m’ont dit qu’ils allaient essayer de travailler le 2 janvier mais qu’il y avait un risque car des jeunes sont passés à leurs locaux leur dire que s’ils trouvent une boutique ouverte, ils seront obligés de casser sa vitrine », poursuit-il.

La grève ne prend pas de partout

Le responsable de l’ANCA, ne considère pas le mouvement du 2 janvier comme une réelle grève. « Jusqu’à présent aucune association, ni syndicat, ni représentant ne s’est manifesté pour revendiquer cette grève. Personne n’en prend la responsabilité, tout simplement parce que les revendications annoncées sur les réseaux sociaux ne sont pas réelles », estime ce dernier. Il indique par ailleurs que « tous les marchés de gros et de détails au niveau national ont continué leur activité et assurent l’approvisionnement quotidien en différents produits ».
Dans d’autres villes, la grève ne prend pas. À Alger et sa banlieue, les commerçants n’ont par exemple pas répondu aux appels circulant sur les réseaux sociaux. Depuis le lundi 2 janvier, les commerces sont ouverts et les prix s’affichent déjà à la hausse.
Sur le même sujet :
laic-aokas
laic-aokas

Nombre de messages : 14183
Date d'inscription : 03/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux Empty Re: La grève des commerçants, premier mouvement d’ampleur initié sur les réseaux sociaux

Message  laic-aokas Mer 4 Jan - 12:32

http://www.tsa-algerie.com/20170104/greve-commercants-premier-mouvement-dampleur-initie-reseaux-sociaux/
laic-aokas
laic-aokas

Nombre de messages : 14183
Date d'inscription : 03/06/2011

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum