Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les Ecouteurs avec réduction de bruit ...
Voir le deal
134.99 €

Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur

Aller en bas

Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur Empty Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur

Message  moi Mar 14 Fév - 18:15

Immigration

Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur

13:36  mardi 14 février 2017 | Par Nacereddine Benkharef | Actualité 

Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur Merkel-1-714x400
Angela Merkel, chancelière allemande (D.R)

La question liée au rapatriement des ressortissants tunisiens en situation irrégulière en Allemagne devrait être abordée, ce mardi 14 février, à Berlin entre la chancelière allemande, Angela Merkel, et le premier ministre tunisien, Youcef Chahed. À la veille de sa visite, le chef du gouvernement tunisien a réfuté les accusations allemandes concernant son pays. Il est reproché à la Tunisie d’avoir bloqué l’expulsion des sans-papiers tunisiens dont les demandes d’asile ont été rejetées. Parmi eux, un certain Anis Amri, l’auteur de l’attentat meurtrier de Berlin le 19 décembre 2016.

Une fin de non-recevoir tunisienne

« Que l’on soit parfaitement clair là-dessus, les autorités tunisiennes n’ont pas commis la moindre erreur », a tranché Youcef Chahed au quotidien allemand Bild. « Nous attendons des autorités allemandes des preuves limpides que la personne est vraiment tunisienne. Les migrants clandestins utilisent de faux papiers et ralentissent la procédure », a-t-il ajouté. Le Premier ministre tunisien a tenu à minimiser l’étendue du problème. « C’est un nombre (de ressortissants tunisiens) très restreint, 1.000 personnes », a-t-il affirmé.
À travers ses déclarations, Youcef Chahed voulait adresser une réponse claire à la chancelière allemande. Angela Merkel a fait savoir, samedi, son intention de notifier à son homologue tunisien que son pays devait cesser de freiner les expulsions des Tunisiens en situation irrégulières.
Outre cette notification, la chancelière allemande a exprimé son souhait de voir des camps installés en Tunisie afin d’accueillir les migrants sauvés au cours de leur traversée de la Méditerranée depuis les côtes libyennes. « Nous devons parler, calmement et respectueusement, des possibilités qui existent dans ce domaine », a déclaré Mme Merkel, citée par l’AFP.
    | LIRE AUSSI : Une vague anti-réfugiés en Allemagne, Angela Merkel en difficulté
Une idée à laquelle le premier ministre tunisien a imposé une fin de non-recevoir. « Je ne pense pas que cela puisse marcher, et nous n’avons pas de capacités pour des camps de réfugiés. La solution doit être trouvée avec la Libye », a rétorqué le chef du gouvernement tunisien.

L’Algérie et le Maroc dans le collimateur

Mais, la Tunisie n’est pas le seul pays accusé par l’Allemagne pour son manque de coopération sur la question migratoire. L’Algérie et le Maroc le sont aussi depuis les agressions sexuelles commises à Cologne lors du Nouvel An 2016. La chancelière allemande, qui fait face à des attaques jusque dans son camp en cette période électorale, notamment pour sa politique accueillante vis-à-vis des réfugiés syriens en 2015, a exprimé son agacement à maintes reprises quant aux réticences des pays maghrébins en la matière.
    | LIRE AUSSI : Merkel veut accélérer l’expulsion des clandestins Algériens, Sellal juge inacceptables les violences sexuelles de Cologne
Pour accélérer les expulsions, la chancelière allemande avait placé l’Algérie, le Maroc et la Tunisie sur sa liste des pays sûrs. Cependant, la chambre haute du Parlement allemand (Bundesrat) a finalement refusé de leur attribué ce statut.
Selon l’AFP, les Tunisiens, Algériens et Marocains n’obtiennent le statut de réfugié que dans respectivement 0,8%, 2,7% et 3,5% des cas. Après sa rencontre avec Youcef Chahed, la chancelière allemande est attendue à Alger le 20 février prochain. La question sera certainement débattue.
moi
moi

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 30/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur Empty Re: Angela Merkel accentue la pression sur la Tunisie, l’Algérie et le Maroc dans le collimateur

Message  moi Mar 14 Fév - 18:16

http://www.tsa-algerie.com/20170214/angela-merkel-accentue-pression-tunisie-lalgerie-maroc-collimateur/
moi
moi

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 30/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum