L’affaire du café littéraire d’Aokas prend une tournure politique à Bejaia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L’affaire du café littéraire d’Aokas prend une tournure politique à Bejaia

Message  rebelle kabyle le Lun 24 Juil - 23:53

L’affaire du café littéraire d’Aokas prend une tournure politique à Bejaia

L'Actualité en temps réel Par: Rafik Tadjer 23 Juil. 2017 à 18:33

TSA


  • 61



Au lendemain de la violente répression d’une manifestation à Aokas, les responsables politiques locaux montent au créneau pour dénoncer la censure dont est victime le café littéraire.

Braham Bennadji et Khaled Tazaghart, deux députés indépendants, ont été reçus ce dimanche par le wali de Bejaïa. Les deux élus l’ont interpellé « sur le problème des libertés d’expression en général dans la wilaya et en particulier l’interdiction des activités du café littéraire d’Aokas », écrit Braham Bennadji sur sa page Facebook. « Nous avons tenu à lui exprimer notre indignation sur la répression dont étaient victimes les militants et les acteurs du mouvement associatif, hier à Aokas », ajoute-t-il.
| LIRE AUSSI : Émeutes à Aokas : la LADDH charge l’administration
« Nous avons fait part au wali de notre détermination à accompagner le combat des militants du café littéraire d’Aokas à chaque fois que leurs activités sont menacées d’interdiction », poursuit le député indépendant qui affirme qu’une « délégation des membres du café littéraire sera reçue ce mardi au siège de la wilaya ».
Les députés du RCD ont boycotté la rencontre avec le wali pour protester contre « la répression qui a suivi la conférence du café littéraire d’Aokas ». « De nombreux blessés étaient à déplorer dont certains souffrent encore », rappelle la section locale du RCD dans un communiqué qui critique les députés qui ont accepté de rencontrer le wali.
| LIRE AUSSI : La police refuse de recevoir la plainte de Ghilas Aïnouche
« Ceux qui ont rencontré le Wali, aujourd’hui, ne peuvent être les interlocuteurs de ceux qui luttent, régulièrement, pour les libertés. Les députés du RCD se démarquent de cette rencontre-alibi », écrit le parti.
Hier, au moins trois députés étaient présents à Aokas avec les manifestants. Il s’agit de Braham Bennadji, Nora Ouali et Khaled Tazaghart. Selon des témoins sur place, la police, avant de réprimer les participants au café littéraire, avait d’abord appelé les trois élus à quitter la salle pour assister à une réunion à la daïra.





rebelle kabyle

Nombre de messages : 6793
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: L’affaire du café littéraire d’Aokas prend une tournure politique à Bejaia

Message  rebelle kabyle le Lun 24 Juil - 23:54

https://www.tsa-algerie.com/laffaire-du-cafe-litteraire-daokas-prend-une-tournure-politique-a-bejaia/

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6793
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum