Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-62%
Le deal à ne pas rater :
XIAOMI Mi TV Stick – Google Assistant et Chromecast intégré
23.07 € 60.16 €
Voir le deal

NOVEMBRE UN ACTE FONDATEUR POUR QUE NUL N'OUBLI

2 participants

Aller en bas

NOVEMBRE UN ACTE FONDATEUR POUR QUE NUL N'OUBLI  Empty NOVEMBRE UN ACTE FONDATEUR POUR QUE NUL N'OUBLI

Message  azemour Mar 1 Nov - 10:57

L a Révolution algérienne, déclenchée
le 1er Novembre 1954,
s’achève en 1962 par un
triomphe retentissant : l’indépendance
nationale, confisquée par la
France coloniale durant plus de
130 ans. Par la justesse de la cause qu’elle
prend en charge, celle de la liberté et de la
dignité, elle impulse le large courant universel
et émancipateur des peuples sous domination,
et singulièrement en Afrique où les
mouvements de libération reçoivent son aide
et son soutien pendant et après son déroulement.
Parce qu'il a permis à l'Algérie d'émerger en
tant que nation libre et souveraine en projetant
de construire une société solidaire, moderne et
tolérante, l'acte du Premier Novembre a été, est
et demeure un acte fondateur et fédérateur, une
référence majeure de notre histoire et de l’histoire
universelle. Oui, un acte qui exprime la forte
volonté du peuple algérien de renouer avec l’esprit
de la résistance en unissant l’ensemble de ses
forces patriotiques et nationalistes. En effet, depuis
le 1er Novembre 1954, la nation algérienne s’affirme
par les armes après avoir été longtemps bernée par
les promesses, les mensonges et l’arbitraire du régime
colonial. Dans la douleur, le sacrifice, la bravoure
et l’abnégation de ses enfants, dans son identité et
son histoire plusieurs fois millénaire, elle a su comment
puiser d’elle-même l’énergie et la force qui vont
l’aider à surmonter la grande épreuve imposée par un
ennemi vorace, bestial, inhumain, qui ne connaît que la
haine et cultive des valeurs négatives, humiliantes, à
contre-courant du progrès humain.
Grâce au Premier Novembre et aux valeurs qu’il véhicule,
le pays entre dans l’histoire par la grande porte, et
participe activement aux grands débats et aux grandes
pulsations qui agitent tout le vingtième siècle et le début
du millénaire. En effet, il n’est pas exagéré de soutenir que
les deux idées-forces qui font avancer l’histoire depuis au
moins un siècle sont la révolution et la démocratie. L’une
comme l’autre est au menu de l’Algérie contemporaine qui a
brillamment réussi la première, après avoir été longtemps
tenue en marge, et tente d’ancrer la seconde dans les esprits
et dans le quotidien. Au prix, il est vrai, à chaque fois d’expériences
douloureuses.
Ce n’est pas la moindre des leçons à retenir de ce passé
récent et qui néanmoins est toujours en oeuvre, que d’affirmer
que la reconstruction du pays et sa modernisation ne peuvent
se faire qu’avec l’ensemble de ses enfants, de ses forces, sans
exclusivisme ni exclusivité. De même que les avancées sur le
chemin de la démocratie peuvent et doivent se faire de manière
pacifique en écartant les égoïsmes nés de l’exercice monopolistique
du pouvoir et de l’accaparement des valeurs symboliques
du patriotisme ou du nationalisme.
Si la Révolution algérienne a affronté des défis gigantesques et fini
par les relever un à un, malgré les guerres mémorielles qu’on lui
impose, les mythologies anciennes ou nouvelles avec lesquelles on
l’affuble pour mieux la pervertir, ou les polémiques, ici et ailleurs,
qu’on suscite pour réduire sa portée libératrice, sans oublier les
appels indécents à l’oubli et à l’occultation, c’est qu’elle a réellement
atteint un immense degré de maturité et que son statut relève désormais,
sans verser dans une quelconque démarche dogmatique, de
l’exemplarité.
Son impact sur la société ne s’est guère limité à la reconquête de la
souveraineté usurpée, mais il se prolonge encore aujourd’hui dans le
brûlant débat sur les réformes nécessaires à promouvoir la démocratie,
la justice et la dignité et la meilleure manière d’aller résolument vers une
société créative, fière de sa jeunesse et de son dynamisme, faite de partage,
soucieuse d’un mieux-être général et du bien vivre ensemble,
capable de prendre en charge ses besoins, et dans laquelle le citoyen
peut devenir acteur de son présent et de son avenir.
El Moudjahid
azemour
azemour
Général
Général

Nombre de messages : 10402
Age : 46
Localisation : Afrique
Date d'inscription : 30/04/2008

http://www.aokas-aitsmail.forumactif.info

Revenir en haut Aller en bas

NOVEMBRE UN ACTE FONDATEUR POUR QUE NUL N'OUBLI  Empty Re: NOVEMBRE UN ACTE FONDATEUR POUR QUE NUL N'OUBLI

Message  moi Dim 19 Mar - 23:44

Taremant
moi
moi

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 30/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum