Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -16%
NVIDIA Passerelle multimédia SHIELD TV
Voir le deal
124.99 €

Le HOLI festival est de retour à Béjaia

Aller en bas

Le HOLI festival est de retour à Béjaia Empty Le HOLI festival est de retour à Béjaia

Message  moi Dim 7 Aoû - 18:07

Le HOLI festival est de retour à Béjaia

Plus qu’une semaine avant l’événement le plus attendu de l’été ! Le HOLI festival est de retour pour une édition encore plus folle, le 13 aout prochain au complexe touristique des Hammadites à Béjaia ! Sofiane Ouchene, alias DJ Yane, l’initiateur du festival (et de bien d’autres événements), revient sur les débuts du HOLI festival.
Le HOLI festival est de retour à Béjaia 40523a85-9fbb-4b39-a987-0722088f239f-300x200Le HOLI Festival est de retour !

Tinhinen : D’où est venue l’idée du HOLI Festival Algérie ?

Sofiane Ouchene : J’ai naturellement été inspiré par le HOLI Festival World Tour, qui est aujourd’hui mondialement connu. On a voulu revisiter cela à notre sauce, en intégrant par exemple le milieu associatif, sportif et éducatif. Le but de cette action est de créer une synergie entre les participants, qui sont de différents horizons. On dit souvent que c’est une tradition qui vient d’Inde. C’est vrai, mais ce n’est pas du tout de là qu’on a tenu notre inspiration. Nous sommes partis du principe que si un HOLI Festival mondial existait, il devrait être en Algérie aussi.

Comment s’est passé la première édition ?

Franchement, ce fut une réussite totale ! On ne s’attendait pas à de telles retombées positives. Il y avait plus de 2000 algériens, femmes et hommes, qui sont venus s’amuser et rien d’autres. Aucun incident n’a été déploré, ni aucune plainte des participants.

Vous attendiez-vous à un tel succès ?

Pour moi, la première édition était vraiment un challenge. En toute modestie, je m’attendais à ce succès, car ce festival est une première en Algérie. Les Algériens aiment la nouveauté, ils aiment découvrir, mais surtout s’amuser. On leur a offert l’opportunité de faire ces trois choses, au même endroit, en une seule journée. D’ailleurs grâce au HOLI, nous avons créé notre boite d’événementiel « Mouv Events ». Après cela, nous sommes partis au Sud Algérien pour une Holi Time à Taghit.

Comment se passe l’organisation de ce deuxième festival ?

Pour cette édition, nous sommes mieux structurés que l’année passée. Nous avons plus d’expérience, et nous avons appris de nos erreurs. Nous connaissons nos lacunes et nous y avons remédié. Cette année par exemple, nous avons eu plusieurs points de vente, dont deux à Alger, un à Tizi-Ouzou, et une vente éphémère à Sétif. Cela a permis aux algériens des quatre coins du pays de se procurer des tickets, et à nous d’avoir une estimation du nombre de participants et une organisation adéquate.

Vous attendez environ 5000 personnes, n’y a-t-il pas un risque d’accueillir plus de monde ?

Je ne pense pas que cela soit un risque, puisque quand nous avons décidé d’agrandir le festival, on y a mis les moyens qui vont avec. Pour moi, le plus important est la sécurité des participants. Pour ce fait, nous avons sollicité les autorités qui ont accepté de sécuriser le festival, les barrages routiers seront même renforcés. Le festival sera donc sous haute protection, on s’attend parfois au pire, et parfois au meilleur, mais nous savons que grâce à l’équipe de sécurité mise en place, tout se déroulera comme prévu.

Y aura-t-il d’autres HOLI les années prochaines.

Oui, on compte bien pérenniser le festival, et y introduire des touches 100% algériennes. Par exemple nous avons donné une signification à chaque pigment de couleur par rapport à des endroits où l’on veut créer le festival. Le bleu représente la méditerranée et les deux éditions se passent sur la plage, le orange fait référence au sud algérien et ses sublimes couchers du soleil, le vert évidemment pour la nature des villes intérieurs, qui n’ont pas la chance d’avoir la plage, ni les dunes mais qui sont tout de même dotés de magnifiques montagnes.
 

Quelles sont les réelles difficultés à créer un festival en Algérie ?

(Rires) Il y en a tellement que je m’y noie ! Tout d’abord, les Algériens n’ont pas la culture des festivals, ou des événements culturels en général. La mentalité algérienne perçoit mal la mixité par exemple. Notre but est justement d’initier les algériens à ce genre d’événements, que cela devienne une banalité dans le pays. D’un autre côté, il y a des problèmes budgétaires, car les sponsors ne nous suivent pas dans ce genre d’expérience. Du coup on se tourne vers l’auto-financement, qui est à la fois compliqué et pas très rentable.
moi
moi

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 30/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le HOLI festival est de retour à Béjaia Empty Re: Le HOLI festival est de retour à Béjaia

Message  moi Dim 7 Aoû - 18:08

http://www.tinhinen.com/index.php/2016/08/07/holi-festival/
moi
moi

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 30/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le HOLI festival est de retour à Béjaia Empty Re: Le HOLI festival est de retour à Béjaia

Message  moi Dim 7 Aoû - 18:10

Taremant
moi
moi

Nombre de messages : 8868
Date d'inscription : 30/01/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le HOLI festival est de retour à Béjaia Empty Re: Le HOLI festival est de retour à Béjaia

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum