Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Le Deal du moment : -50%
-50% sur les baskets Nike Air Max Invigor
Voir le deal
50.47 €

Qui est Boualam Rabia

Aller en bas

Qui est Boualam  Rabia Empty Qui est Boualam Rabia

Message  ayamun le Mer 27 Mar - 18:42

Bonjour à tous

[quote] citation
Boualam Rabia un enfant de :AZAZGA


Youcef Zirem :
Florilège de poésies kabyles de Boualem Rabia :
La magie des mots d’autrefois

Jeudi 20 Janvier 2011 -- Lorsqu’au début des années 90, le colloque international consacré à Mouloud Mammeri se termine, sur les hauteurs d'Alger, l'assistance ne se retient pas de pleurer au moment où Boualem Rabia entame un émouvant Achouiq, un chant immémorial. Poète jusqu'au bout des ongles, Boualem Rabia avait fait partie de l'extraordinaire groupe de musique moderne Yugurten. Ce groupe avait chanté des textes engagés et ouverts sur le monde, telle cette belle chanson sur le fameux printemps de Prague. Dans son livre Florilège de poésies kabyles, paru aux éditions de l’Odyssée, Boualem Rabia invite le lecteur à un savoureux voyage, profond et salvateur. «Ce recueil de poésies n’est que la trace rudimentaire et posthume de toute une kyrielle d’aèdes, de poètes très souvent anonymes dont la magie réveille et réfléchit l’âme et la vie de la société berbère de Kabylie en particulier, de la société humaine en général», analyse le poète.

Boualem Rabia a mis du temps pour regrouper ces textes, ces florilèges saisissants. «Toute cette kyrielle de poésie, elle a été recueillie en partie par mon aïeule maternelle, mes tantes et quelques autres femmes de mon village qui ont bien voulu nous passer le flambeau, cela n’a pas été facile, car chez nous une femme ne se confie pas facilement et foncièrement à un homme», confie le poète. Dans bien des cas, les femmes sont porteuses de la mémoire collective et des traditions. Ainsi le livre de Boualem Rabia est à conserver pour les générations futures. Boualem Rabia admire le grand aède, Si Mohand Ou Mhand. «On ne peut ciseler un verbe d’une aussi belle manière que si l’on est tributaire d’un souffle surhumain. Si Mohand Ou M’hand est un peu comme “une création céleste”, comme d’ailleurs bon nombre d’aèdes et de poètes anonymes», souligne-t-il.

Florilège de poésies kabyles comprend quatre chapitres : «Poèmes sur l’amour» dans le style Izlan (à la fontaine, des complaintes) ; un dialogue d’amour entre un beau berger et Sedda, une belle jeune fille… «Poèmes sur l’amour» dans le style Isefra (toujours à la fontaine) ; «Poèmes sur la vie», une triade de sagesse (dialogue entre le père et le fils) ; «Poèmes sur la mort», la religion, la guerre et l’insurrection de 1871 ; «Divers», poèmes attribués à Malous, dit “Si Ali Ou Smaïl” de Hendou (Azazga). Ainsi, presque toute la magie et la beauté du lyrisme kabyle est conservée dans ce livre agréable à lire. À bien des égards, le travail passionnant de Boualem Rabia est à saluer car il réussit une prouesse rare : il sauvegarde superbement des pans entiers de la mémoire artistique et philosophique d’un pays.
Florilège de poésies kabyles, de Boualem Rabia. Editions de l'Odyssée

Qui est Boualam  Rabia Boualam



Boualem Rabia. Portrait d'un parolier et chanteur : L'homme, la poésie, la mémoire
Djaffar TamaniPublié dans El Watan le 28 - 12 - 2009

Une allure de prof de français, mais une âme de Si Muhend U'Mhend. Une discrétion et une humilité à toute épreuve, alors qu'il concentre en lui un patrimoine littéraire et artistique inestimable.
Le cartable en bandoulière, Boualem Rabia paraît perpétuellement plongé dans son monde intérieur, un bouillon de culture où la création se décline sous toutes les formes et dans toutes les dimensions. Il a été la cheville ouvrière de Mouloud Mammeri dans la région d'Azazga, parolier et chanteur au sein du groupe de légende Yugurthen, dialoguiste et décorateur des meilleurs films produits en langue amazighe, de la Montagne de Baya à Si Muhend U'Mhend, poète, romancier et producteur d'émissions radio, Boualem Rabia est à lui seul un véritable monument culturel à Azazga. Année 1984.
Un homme d'un certain âge attend au volant de sa voiture près de la maison des Rabia à Azazga. C'est Mouloud Mammeri qui attendait que Boualem Rabia le rejoigne. L'on n'était pas encore à l'ère numérique, et tout le travail se faisait sur papier. « Il était jovial et simple. Il me regardait dans les yeux pour me dire son bonheur de voir la relève assurée, se disant heureux de constater que des jeunes essaient de sauver de l'oubli le patrimoine oral amazigh », se souvient Boualem. Mammeri lui proposait de s'installer à Paris pour travailler au CERAM (Centre d'études et de recherches amazighes) qu'il venait de créer, mais Rabia ne sera pas conquis par la perspective de s'expatrier.
Le jeune prof de français continuera sa collecte des poèmes kabyles anciens, notamment dans sa région natale à Aït Zikki, où il exhumera de vrais trésors littéraires. Il sera l'un des principaux collaborateurs de l'illustre anthropologue et linguiste. Leur collaboration durera jusqu'à la mort

[quote]
florilège de poesies kabyles :

Qui est Boualam  Rabia Captureamaznumris

fichier pdf: Florilège de poésie kabyles (Boualem RABIA).pdf



LE BLOG DE BOUALAM RABIA AJOUTE LE 02 AVRIL 2013 /

http://corailrouge.over-blog.com


Dernière édition par ayamun le Mar 2 Avr - 18:01, édité 1 fois (Raison : INSERTION DU LIEN BLOG DE BOUALAM RABIA :)
ayamun
ayamun

Nombre de messages : 308
Age : 50
Localisation : france-sud et partout où il se sent bien
Date d'inscription : 17/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum