Atatürk était-il athée ?

Aller en bas

Atatürk était-il athée ? Empty Atatürk était-il athée ?

Message  femme libre le Dim 18 Déc - 16:49

Voici un sujet dont je débats en ce moment sur Ataturquie, et dont on peut évidemment, débattre ici...

Il y a deux semaines, notre prof de civilisation turque abordait Atatürk, sa lutte menée pour l'indépendance, et son formidable combat contre les dogmes pour émanciper le peuple turc. Evidemment des voix se sont élevées, pour dire qu'il n'était pas contre l'islam, et patati, et patatata...

Moi je veux bien...

Seulement mes lectures sont souvent en contradiction avec ceux qui, semble-t-il, n'en n'ont pas !

La première des questions que j'aimerais aborder, comme cela, pour le fun, est : " Atatürk était-il athée ? "

J'ai effectivement entendu dire successivement qu'Atatürk était musulman, d'autres qu'il était alevi, et j'en passe...

Pour ma part, je pense qu'on ne peut pas nier chez ce personnage, un anticléricalisme certain ( la simple volonté de séparer le religieux de la sphère étatique ) voire parfois une religiophobie virulente si je puis m'exprimer ainsi...

Voilà, pour commencer, ce que wikipedia nous enseigne à son sujet, avec tout le recul nécessaire qu'il faut prendre par rapport à Wikipedia :

Mustafa Kemal commence son éducation à l’école coranique du quartier de Hafız Mehmet Efendi ; puis, suivant la volonté de son père, il entre à l’école laïque privée Şemsi Efendi. C’est à cette époque que son père meurt, en 1888. Sa mère s’installe alors à une trentaine de kilomètres de Thessalonique dans une ferme où travaille son frère. Mustafa Kemal doit cesser sa scolarisation pour devenir berger. Devant son refus de recevoir l’enseignement d’un pope grec, puis d’un imam, sa mère décide alors de le rescolariser à Thessalonique où il est hébergé chez sa tante.

Gazi ou pas gazi, on peut aisément comprendre l'importance d'un père mort trop rapidement pour un enfant. Et on ne peut pas dire qu'un enfant qui refuse alors qu'il est encore trés jeune, de recevoir un enseignement religieux, quel qu'il soit, soit franchement attiré par la chose religieuse...

Puis viennent les nombreuses citations d'Atatürk sur la religion dont la première que je voudrais citer, spécialement à l'attention de Murat, est celle-ci, dont je retransmets l'original en turc :

Benim bir dinim yok ve bazen bütün dinlerin denizin dibini boylamasını istiyorum. Hükümetini ayakta tutmak için dini kullanmaya gerek duyanlar zayıf yöneticilerdir, adeta halkı bir kapana kıstırırlar. Benim halkım demokrasi ilkelerini gerçeğin emirlerini ve bilimin öğretilerini öğrenecektir. Batıl inançlardan vazgeçilmelidir. İsteyen istediği gibi ibadet edebilir. Herkes kendi vicdanının sesini dinler. Ama bu davranış ne sağduyulu mantıkla çelişmeli ne de başkalarının özgürlüğüne karşı çıkmasına yol açmalıdır.. Atatürk-1926
Andrew Mango, Atatürk Syf.447

Et dont la traduction en français page 424 ( à mon avis mal traduit ) donne :
Je n'ai pas de religion, et parfois je souhaiterais que toutes les religions soient au fond de la mer. Celui qui a besoin de la religion pour faire respecter son gouvernement est un chef faible. C'est comme s'il prenait son peuple au piège. Mon peuple va apprendre les principes de la démocratie, les préceptes de la vérité et l'enseignement de la science. Il faut se débarasser de la superstition. Que chacun prie comme il l'entend. Chaque homme peut suivre sa conscience, pourvu qu'elle n'interfère pas avec la raison ou ne l'amène pas à agir contre ses semblables.

Cette citation est à mon sens trés importante. D'une part on ne peut être plus clair : si Atatürk n'était peut-être pas athée, une chose est sûre, non seulement il se déclarait lui-même ne pas avoir de religion, mais encore en plus manifestait une certaine animosité vis à vis de celles ci... Sa volonté est la science et la raison, pourtant il reconnait le droit de culte du moment qu'il ne nuit pas à autrui. Et c'est là que je trouve cela interessant : il ne parle pas de liberté de culte, mais bien au delà, de liberté de conscience. (Ce que même certains politiciens ont du mal à faire aujourd'hui).

Et il y a ces citations, connues :

"L'homme politique qui a besoin du secours de la religion pour gouverner n'est qu'un lâche. Or, jamais un lâche ne devrait être investi des fonctions de chef de l'Etat."
Mustapha Kémal Atatürk, La cliente

"Il faut savoir choisir entre la révélation passée et la liberté future."
Mustapha Kémal Atatürk, La cliente.

"Messieurs et citoyens !... Sachez bien que la République turque ne peut pas être le pays des cheiks, des derviches, des disciples, des adeptes. Le chemin le plus droit est celui de la civilisation."
Mustapha Kémal Atatürk

"En tant qu'héritage moral, je ne laisse aucun verset, aucun dogme et aucune règle gelés. Mon héritage moral est la science et la raison. Mes successeurs confirmeront que nous n'avons pas entièrement atteint nos objectifs face aux difficultés radicales que nous devons surmonter, mais que nous n'avons jamais donné de concessions et avons pris pour guide la raison et la science."
(Mustapha Kémal Atatürk

Et, évidemment, celle qui pose le plus de problème, et dont j'avouerais ne pas avoir les sources (celles du dessus sont sur un site gouvernemental turc ) et qui est quand même très connue :

"Depuis plus de 500 ans, les règles et les théories d'un vieux sheikh arabe, et les interprétations abusives de générations de prêtres crasseux et ignares ont fixé, en Turquie, tous les détails de la loi civile et criminelle. Elles ont réglé la forme de la constitution, les moindres faits et gestes de la vie de chaque citoyen, sa nourriture, ses heures de veille et de sommeil, la coupe de ses vêtements, ce qu'il apprend à l'école, ses coutumes, ses habitudes et jusqu'à ses pensées les plus intimes. L'islam, cette théologie absurde d'un bédouin immoral, est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies."
Mustapha Kémal Atatürk

Il y a aussi le fait qu'Atatürk fut, pour un temps, Franc-Maçon d'une loge italienne "Macedonia Resortae Veritas". ( Vous retrouverez l'info aisément sur différents site de la franc maçonnerie ). Or, on ne peut pas dire que les francs maçons soient les meilleurs amis des religieux... passons...

Pour moi qui suis athée, sincèrement, non seulement je ne crois pas qu'Atatürk ai été véritablement athée, plutôt gnostique ou agnostique... mais cela m'amuse de voir que ce sujet est assez tabou : la croyance d'Atatürk ! Qu'est-ce que cela peut bien changer à ce qu'il a accompli d'énorme, qu'il ai été athée ou pas ?

Je n'ai vraiment aucune amitié pour le christianisme, et pourtant un de mes écrivains préférés fut un fervent catholique : Antoine de Saint Exupéry.
femme libre
femme libre

Nombre de messages : 612
Date d'inscription : 22/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum