les policiers marchent à Alger

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

les policiers marchent à Alger

Message  Nouara le Mer 3 Jan - 16:08

avatar
Nouara

Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 31/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les policiers marchent à Alger

Message  Nouara le Mer 3 Jan - 16:09

avatar
Nouara

Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 31/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les policiers marchent à Alger

Message  Nouara le Mer 3 Jan - 16:10

avatar
Nouara

Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 31/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les policiers marchent à Alger

Message  Nouara le Mer 3 Jan - 16:10

Manifestation des policiers à Alger : Deux hauts cadres de la police suspendus
Par
La rédaction
-
19 octobre 2014
0


Partager sur Facebook

Tweeter sur twitter




Suite à la mutinerie des policiers à Alger mercredi et jeudi dernier, Noureddine Boufellaga, chef de Sûreté de la wilaya d’Alger, et Mohamed Houalef, inspecteur général de la DGSN, ont été suspendus ce dimanche, apprend-on de sources sûres.
Une source proche de la direction générale de la DGSN confirme à Algérie-Focus ce dimanche la suspension des deux responsables des forces de sécurité pour n’avoir pas pu contrôler et empêcher le soulèvement de plusieurs centaines de policiers qui ont marché dans les rues de la capitaine et longtemps stationné devant l’entrée du palais présidentiel El Mouradia mercredi et jeudi dernier.
Pire, la Direction générale de la police et le ministère de l’Intérieur, réunis ce dimanche à Alger pour étudier les revendications des policiers mutins, reprochent à Noureddine Boufellaga, chef de Sûreté de la wilaya d’Alger, et Mohamed Houalef, inspecteur général de la DGSN, d’être à l’origine de ce soulèvement. “Ils sont accusés d’avoir fomenté une mutinerie“, précise notre source à la DGSN.
Les doutes sur le rôle joué par Noureddine Boufellaga dans cette marche historique des policiers sur Alger, une première depuis l’Indépendance du pays, sont survenus très tôt. Mercredi, alors que le Premier ministre Abdelmalek Sellal arrivait au palais présidentiel El Mouradia pour rencontrer les policiers frondeurs, certains mutins ont demandé que le Général Abdelghani Hamel, chef de la police nationale, soit remplacé par Noureddine Boufellaga, signe de la probable proximité entre le chef de Sûreté de la wilaya d’Alger et les protestataires. Mais devant le refus catégorique d’Abdelmalek Sellal de limoger l’actuel patron de la DGSN au profit de Boufellaga, les policiers grévistes ont fini par revenir sur cette revendication.
Abdelmalek Sellal a d’ailleurs été très clair mercredi lors de son passage à El Mouradia. Si le Premier ministre a accepté de satisfaire l’essentiel des revendications sociales et économiques des policiers, notamment d’augmenter leur salaire mensuel, il refuse en revanche de se séparer du Général Hamel et d’autoriser la création d’un syndicat autonome de policiers.
Les conclusions de l’enquête menée actuellement sur ce soulèvement détermineront l’avenir de Boufellaga et de Houalef au sein du corps de la police. Si leur implication dans la mutinerie est prouvée, au terme de l’enquête, ils risquent la radiation à vie de la police  et des poursuites judiciaires.
avatar
Nouara

Nombre de messages : 579
Date d'inscription : 31/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: les policiers marchent à Alger

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum