Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 17:59


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:00

Les intellectuels et la société civile mobilisés

Une belle victoire pour la culture à Aokas

le 30.07.17 | 12h00 Réagissez

zoom
La marche du livre a eu lieu hier à Aokas dans la grande...
Imprimer Envoyer à un ami Flux RSS Partager [url=http://twitter.com/timeline/home?status=Lu sur %40elwatan Une+belle+victoire+pour+la+culture+%C3%A0+Aokas http%3A%2F%2Fwww.elwatan.com%2Factualite%2Fune-belle-victoire-pour-la-culture-a-aokas-30-07-2017-350064_109.php][/url]

La marche du livre a eu lieu hier à Aokas dans la grande mobilisation, le calme et la bonne ambiance.

Des centaines d’hommes et de femmes, livre à la main, ont battu le pavé sous une chaleur assommante qui ne les a pourtant pas dissuadés de répondre à l’appel du collectif citoyen de la ville. Ils sont venus des quatre coins de la wilaya, d’Alger et d’ailleurs.
Des militants de divers horizons, des laïcs, des socialistes, des autonomistes, des députés, des écrivains, des artistes, des journalistes, des citoyens libres, des quidams,… la foule de la marche réprimée 22 juillet dernier s’est quintuplée hier par la force d’une détermination grandissante. Même Djamel Zenati, qui se fait rare ces derniers temps dans les mouvements de rue, était présent. Dans la foule, des parents ont eu l’ingénieuse idée de se faire accompagner de leurs enfants.
L’image est encore plus belle : dans les airs, des livres ont trôné, brandis par des centaines de mains amies de la littérature. Garcia Marquez a côtoyé Younes Adli, Albert Camus, Fadhma et Taos Amrouche… Les Berbères de Gabriel Camps a marché avec Tahar Djaout de Youcef Merahi, Lui, le livre de Mehdi Acherchour avec Le Rebelle de Lounès Matoub, Mémoire d’un combattant de Hocine Aït Ahmed avec Askuti de Saïd Sadi, L’âne mort de Chawki Amari avec Chant de pain et de sel de Rachid Oulebsir, les deux ouvrages collectifs, Avril 80 et Algérie arabe, en finir avec l’imposture, ont fait marche commune, et bien d’autres titres qui prennent une belle revanche sur l’ignorance et le totalitarisme. Le silence des livres est accompagné de slogans entonnés par les marcheurs : «Assa azeka idles yella» (la culture vivra),
«Pouvoir assassin»…
De la place publique Katia Bengana, la symbolique de la résistance est forte, on s’est organisé en carrés, banderoles flottant aussi. L’une d’elles résume la simplicité de la revendication et l’aberrance de la situation : «Prenez l’argent, laissez-nous le savoir.» Le message est lancé au pouvoir qui bouche les horizons et bâillonne les voix libres. «A bas la dictature, vive la lecture», réclame une autre banderole, entourée de mains munies de livres. La manifestation a revêtu un cachet culturel et intellectuel en convoquant, sur des pancartes, des citations d’intellectuels comme Etienne de la Boétie.
«Soyez résolus de ne servir plus, et vous serez libres», est-il écrit sur l’une d’elles, nous rappelant à l’humanisme de cet écrivain-poète. D’autres banderoles portent des revendications inévitablement politiques qui se greffent au besoin vital de la culture, comme celle qui rappelle, à qui l’aurait oublié, que la «Liberté d’expression est un droit fondamental». Ceci a justifié un autre mot d’ordre écrit sur une autre banderole qui s’adresse aux pouvoirs publics avec cette résolution que «La culture n’a pas besoin de vos autorisations». Et c’est pour cela que le collectif citoyen qui a initié la marche d’hier n’a, justement, introduit aucune demande d’autorisation auprès des services de la daïra. «Nous allons continuer ainsi», assure à El Watan, l’un des animateurs du collectif.
«Victoire !»
Les marcheurs se sont rassemblés devant le centre culturel Rahmani Slimane où a été installé une tribune de fortune pour les besoins des prises de parole et la minute de silence qui a été observée à la mémoire de «toutes les victimes des causes justes de par le monde». C’est dans ces lieux que, samedi 22 juillet, les forces antiémeute ont empêché la tenue d’un Café littéraire en chargeant les présents,  blessant nombre d’entre eux. Hier, pas l’ombre d’un CRS. Des instructions ont été données pour laisser faire, donnant ainsi suite au message d’apaisement du wali. «Une victoire !» a-t-on crié à Aokas.  «Jamais un Café littéraire n’a vu autant de présents. Ce sera le meilleur du monde», a lancé Fatah Bouhmila, l’animateur du Café littérature d’Aokas, visiblement fier, comme toute la foule, de compter cette victoire après un épisode douloureux de répression.
«La première violence c’est nous qui l’avons faite, marcher à 13h avec cette chaleur suffocante, c’est trop !» ironise, comme à son accoutumée, Chawki Amari, au microphone. «On m’a dit qu’il faut éviter le politique, mais tout est politique dans ce pays», ajoute-t-il considérant que la marche d’hier a une dimension nationale et que s’il s’avère qu’elle est la première du genre dans le pays, elle servira de modèle. «Si c’est le cas, vive Aokas !» lance-t-il. Chawki Amari voit en la tenue de la manifestation pacifique d’hier le recul des autorités. «Je pense qu’ils se sont rendu compte que c’est ridicule et que le monde rit d’eux», dit-il, appelant à profiter de cette marche arrière des autorités. L’orateur n’a finalement pas animé sa rencontre littéraire, se contentant de cette prise de parole à l’extérieur du centre culturel.
 
Des Interdits de trop
La mobilisation d’hier est pour le collectif citoyen d’Aokas le présage «d’un bon départ pour entamer une longue marche vers la libération de notre société de tous ces interdits de trop !» Dans une déclaration qu’il a lue aux présents, le collectif écrit : «Le monde est étonné qu’en Algérie le citoyen se bat pour le livre, l’échange et le vivre-ensemble, pendant que nos gouvernants veulent faire de nous des intolérants, des fanatiques, des incompétents et des tubes digestifs».
L’exigence du système de demande d’autorisation n’est pour lui qu’un «prétexte à la mise en œuvre de la répression, que le pouvoir en place arrive à orienter les débats dans la société et à faire croire qu’il y a une majorité conservatrice pendant qu’il muselle la vraie majorité, la progressiste !» D’où sa décision de ne plus s’y soumettre.  «La mission de chacun est de se libérer des oukases d’un pouvoir illégitime, qui cherche à se perpétuer en faisant de nous des sujets incapables de réfléchir et de déterminer par eux-mêmes ce qui est bon ou non», ajoute-t-il. En décidant de ne se soumettre qu’au système déclaratif, déclarer la tenue de ses conférences à l’APC, le collectif dit maintenir son programme d’action en continuant à organiser chaque samedi un Café littéraire au nom de l’association Azday adelsan n Weqqas.
Ce sera ainsi «jusqu’au dépassement total de cette situation, à savoir : la suppression de toute autorisation pour les activités culturelles et artistiques ; la limitation de l’information de l’administration à une simple demande de réservation des lieux, adressée au président de l’APC». Le rendez-vous est donc pris pour un Café littéraire samedi prochain.

 
Kamel Medjdoub

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:01


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:02


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:02


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:03


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:04


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:04


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:05


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:05


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:06

Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Qui a lu ce livre?

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:07


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:08


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:09

Aokas 29 juillet 2017
un mot pour kamira Nait Sid

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:12


rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Dim 30 Juil - 18:14

La marche du livre a eu lieu hier à Aokas dans la grande mobilisation, le calme et la bonne ambiance. Des centaines d’hommes et de femmes, livre à la main, ont battu le pavé sous une chaleur assommante qui ne les a pourtant pas dissuadés de répondre à l’appel du collectif citoyen de la ville.

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  laic-aokas le Mer 2 Aoû - 21:33

avatar
laic-aokas

Nombre de messages : 14274
Date d'inscription : 03/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Lun 7 Aoû - 12:44

VIVE LA CULTURE

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Lun 7 Aoû - 12:53

La liberté, d'Evian à Aokas.
Réda Malek, homme d'Etat, ancien chef du gouvernement, qui a conduit la délégation algerienne aux accords d'Evian, nous a quitté, la veille de la tenue du café littéraire d'Aokas. Réda Malek qui a fait des études de lettres et de philosophie, est mort le jour où les nombreux citoyens venus à Aokas, ont savouré la victoire de la littérature, du livre et de la liberté d'expression. " La peur doit changer de camp" tel est le slogan que nous avons retenu de l'époque où Réda Malek était chef du gouvernement. C'était l'époque où la société civile était aux côtés des services de sécurité pour lutter contre le terrorisme. La société civile a toujours répondu présente, en Algérie, pour défendre les causes justes. Ce samedi, c'est encore une fois, cette société civile qui a marché dans les rues d'Aokas pour défendre la liberté d'expression et dénoncer l'interdiction de la tenue des cafés littéraires.La conférence du chroniqueur-écrivain Chawki Amari sur "la littérature et l'engagement politique" a, finalement, eu lieu sans émeute.
Après des études de lettres et un engagement politique de longues années, Réda Malek nous quitte le jour où des citoyens venus " un livre à la main, la main dans la main", ont eu gain de cause. La génération de Réda Malek n'a pas fait des sacrifices pour la liberté pour que, en Algérie, en juillet 2017, des conférences soient interdites.
Réda Malek sera inhumé ce dimanche à El Alia. L'Algérie enterre l'homme d'Etat.Mais la liberté pour laquelle il a combattue aux côtés de Amirouche, Ben M'hidi, Si Lheouas, Hassiba Ben Bouali, Hocine Ait Ahmed, Krim Belkacem et tant d'autres est toujours là. Une autre génération a pris le flambeau pour la défendre. C'est ce que viennent de nous démontrer ceux qui sont venus nombreux, ce samedi, à Aokas...
Said Taleb
Dimanche, 30 juillet 2017.

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Mar 8 Aoû - 13:19

هل نعيش» ثورة ثقافية» في الجزائر، دون ان ندري؟
ناصر جابي
Aug 07, 2017
نعم هذا هو إحساسي منذ مدة، إحساس مبني على العديد من المؤشرات، أريد أن اتقاسمها مع القارئ هذا الأسبوع، رغم التحفظ الذي قد أبديه منذ البداية حول مفهوم «الثورة الثقافية»، مفضلا الكلام عن حراك ثقافي عميق، قد يكون أقرب للتعبير عن الحالة الثقافية الجزائرية.
إحساس، ترسخ أكثر بعد ما حصل في أوقاس في ولاية بجاية الأسبوع الماضي. بعد خروج مسيرة دعا لها ناشطون في المجال الثقافي والحقوقي، وهم يحملون نسخا من كتبهم بين أيديهم، للتنديد، بمنع محاضرة، كان يفترض أن ينظمها مقهى ثقافي ناشط في هذه البلدية الساحلية الجميلة، منذ مدة، كغيرها من مدن وقرى منطقة القبائل، والكثير من مناطق الجزائر الأخرى ولو بدرجات متفاوتة.
فعلا هذه «الثورة الثقافية» ليست حاضرة بالقوة نفسها في كل مناطق البلاد. ولا تعبر عن نفسها بالأشكال والتعابير الفنية والثقافية نفسها ولا حتى باللغة نفسها، فقد يكون التعبير المسرحي أكثر حضورا في مناطق وفضاءات ثقافية معينة كالغرب الجزائري، وقد تكون السينما هي وسيلة التعبير الأولى، كما هو الحال في المدن الكبرى، أو الشعر، كما هو الوضع في الهضاب العليا والجنوب.
الرواية هي الأخرى برزت بشكل لافت، في السنوات الأخيرة، كشكل تعبير أدبي، حاضر بقوة في الجزائر، ليس من خلال الأسماء الكبيرة والمعروفة عربيا ودوليا فقط، بل كذلك من خلال أسماء جديدة، فرضت نفسها، من الأجيال الشابة من الجزائريين والجزائريات، يكتبون الرواية والقصة بأكثر من لغة. تمكنوا من فرض وجودهم على دور النشر العربية والدولية، بترجمات لأعمالهم الى لغات عديدة، ما قد يؤشر إلى ان الجزائر بدأت فعلا في الانتقال، من فعل القراءة الى فعل الكتابة.
الإنتاج العلمي الأكاديمي، في أكثر من تخصص، هو الآخر، يمكن أخذه كمؤشر عن هذا الحراك الثقافي، كما ظهر في آخر تقرير للمرصد العربي للعلوم الاجتماعية، الصادر عن المجلس العربي للعلوم الاجتماعية، نشاطات علمية برزت فيها أسماء شابة من الجنسين ومن مختلف مناطق الجزائر، يمكن تلمس حضورها بسهولة في المجلات والدوريات والندوات العلمية المنظمة في المنطقة العربية وخارجها، في مجالات عدة كالترجمة والفلسفة ومجمل العلوم الإنسانية الأخرى.
لم يكن ممكن تصور هذا الحراك الثقافي العميق الذي تعيشه الجزائر في السنوات الأخيرة، بدون الدور الكبير الذي قامت به الدولة الوطنية بعد الاستقلال، في نشر التعليم بسرعة كبيرة، لم تشهدها مجتمعات عربية أخرى، بما فيها القريبة من الجزائر، ليس في المدن الكبرى والمتوسطة، بل في المناطق الريفية. انتشار للتعليم ومجانيته استفادت منه فئات شعبية واسعة حوَل المدرسة إلى الفاعل رقم واحد في المجتمع الجزائري، رغم كل العيوب التي التصقت بهذه التجربة التعليمية الواسعة.
نحن إذن أمام مفارقة فعلية مستمرة منذ سنوات. حراك ثقافي واسع تعيشه الجزائر، أنجزته الدولة الوطنية ويحاربه النظام السياسي. فما انتجته الدولة الوطنية لا يقبل به النظام السياسي، ولا يعرف كيف يسيره، بل يحاربه حتى الآن، بأشكال عدة. فقد سلط النظام هياكل بيروقراطية بالية مهمتها الأساسية مراقبة وضبط هذا الحراك الثقافي، الذي يخيفه سياسيا ولا يعرف كيف يتعامل معه. فما زالت البيروقراطية الثقافية والإدارية ترى أن من حقها ان تطلب رخصة لتنظيم محاضرة أو عرض فيلم أو تنظيم ندوة، حتى إن تعلق الأمر بالشعر أو الرواية. فكل لقاء بين أكثر من جزائريين اثنين، في مكان عام، حتى لو كان من تنظيم جمعية أو حزب، ما زال في حاجة الى تأشيرة، قد ترفض من قبل بيروقراطية تتوجس شرا، من كل لقاء أو ندوة أو محاضرة، يتولد عنها تفكير جماعي وطرح للسؤال.
حراك ثقافي من نقاط قوته انه يمكن ان يرتبط بحراك اجتماعي وسياسي أوسع، كما حصل في أوقاس في ولاية بجاية هذه الأيام، ما قد يزيد من تخوف وارتباك النظام السياسي، الذي جرب استعمال الرشوة المالية، عندما كان يعيش حالة التخمة المالية في السنوات الأخيرة، بخلق حياة ثقافية استهلاكية ومناسباتية باهتة، أدارت ظهرها لهذا الحراك الثقافي العميق، الذي تعيشه الجزائر ويعبر عن نفسه بأشكال فنية وفكرية مختلفة، يمكن ان يتطور التعامل معه الى تضييق أكثر، وبروز سريع للعنف. في مجتمع متحرك، يسيره نظام سياسي راكد. حراك، غادر جزء مهم منه الجزائر، مع الوقت وتغرب، عندما وجد نفسه في مواجهة يومية مع هذا الحصار الذي تفرضه بيروقراطية الدولة، تعلق الأمر بالمؤسسة الثقافية أو الجامعية بتسييرها البالي المعروف، أو غيرهما من مؤسسات النظام السياسي المكلفة رسميا بمراقبة وتوجيه الفعل الثقافي. فزيادة على الهجرة التقليدية نحو أوروبا وفرنسا تحديدا، وبعض دول الخليج التي استمرت، لتشمل نخبا متعددة، شهدت الجزائر في السنوات الأخيرة، هجرة كثيفة الى بقاع أخرى من العالم، جديدة كوجهة للهجرة الجزائرية، مثل كندا. فقد هاجر عشرات الآلاف من الأكاديميين والأطباء والمهندسين الى منطقة الكيبيك، بعد ان فشلوا في التعبير عن مواطنتهم الكاملة، بأبعادها المختلفة، السياسية والثقافية في بلدهم.
تغريبة الجزائريين الكندية التي تعكس حالة غير صحية تماما وفي كل المقاييس، يعيشها المجتمع الجزائري، في علاقته بنظامه السياسي، فالذي يهاجر من الجزائريين الى هذا البلـــــد البعيد، ليس الشاب فقط، كما كان الحال مع الهجرة الجزائرية تقليديا، التي كانت تعني في الغالب الأوساط العمالية والريفية الفقيرة.
فالذي يهاجر كقاعـــــدة عامة هذه السنوات الأخيرة الى كندا أب لعائلة، كبير في السن ومؤهــــل تأهيلا عاليا، صاحب وضع اقتصادي واجتماعي ناجح في الجزائر يرفض ان يحصل لأبنائه ما حصل معه في بلده. فقد هاجر مدير المؤسسة الصناعية والطبيب المتخصص، صاحب العيادة والمهندس المؤهل والمجرب، لأنه لم يعد قادرا على التنفس في الجزائر، والتعبير عن نفسه كمواطن ناجح ومتعلم، في مواجهة نظام سياسي، تعود تقليديا على تسيير الجزائري الفقير والأمي.
كاتب جزائري
http://www.alquds.co.uk/?p=766985

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Mar 8 Aoû - 20:39

PLUS DE CASSE A AOKAS



A la main un livre
Aokas se délivre
Plus de violence pour survivre
La culture pour revivre
Les citoyens téméraires
Malgré la chaleur caniculaire
Impose leur café littéraire
Que cette victoire soit anniversaire
Des assoiffés de culture
Des affamés de littérature
Refusent l' inculture
Quand bien même sous la torture
Allons sur les plages de la connaissance
Aokas en ait la renaissance
Ces vagues réveillent notre conscience
Et remédisent à notre déficience



Rachid Bellouesse

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  rebelle kabyle le Lun 14 Aoû - 10:56

Taremant

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  laic-aokas le Lun 14 Aoû - 18:17

oui
avatar
laic-aokas

Nombre de messages : 14274
Date d'inscription : 03/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Une belle victoire pour la culture à Aokas le samedi 29 juillet 2017

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum