Café littéraire de Bejaia Défendons nos espaces d’expression !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Café littéraire de Bejaia Défendons nos espaces d’expression !

Message  rebelle kabyle le Mer 26 Juil - 18:55

Café littéraire de Bejaia
Défendons nos espaces d’expression !
Le café littéraire de Bejaïa souscrit entièrement à la décision prise par le collectif citoyen d’Aokas d’organiser ce samedi 29 juillet 2017 une autre conférence au centre culturel de la ville et qui sera animée par l’écrivain et chroniqueur d’El-Watan, Chawki Amari, sur le thème, La littérature et l’engagement politique. Belle thématique, pardi !
L’initiative est d’autant plus louable qu’elle n’assujettie pas la tenue de la conférence à une demande d’autorisation aux autorités locales. Le retour au régime déclaratif est primordial, car il est le seul garant de la liberté de réunion et d’expression. Attendre des autorités d’un régime fasciste, hostile à l’art et à la culture, une permission condescendante pour mener toute action culturelle autonome, ne refléterait pas l’indépendance d’esprit que doit incarner tout acteur culturel libre.
Mais, pour cela, la société entière doit se mobiliser, plus particulièrement l’élite intellectuelle. L’engagement de nos écrivains, poètes, artistes, scientifiques, doit se manifester en pareilles occurrences. C’est maintenant qu’on a besoin d’eux. Leur pouvoir d’expression doit être mis au service de ceux qui luttent à leurs risques et périls pour les libertés et le déverrouillage des espaces d’expression.
Malheureusement, comme il est de coutume, nos intellos salonnards n’en ont cure de ces combats et solidarités citoyennes. Leur indifférence coupable était nette sur ce qui s’est passé à Aokas lors de l’interdiction musclée du café littéraire que devait animer l’éditeur et linguiste Ramdane couronnée d’une irruption violente des CRS dans la salle de conférence. Il est néanmoins attendu d’eux une réaction digne, même tardive, pour que le combat pour le respect des libertés soit porté avec plus de vigueur.
Pour notre part, nous appelons vivement toutes celles et ceux qui voudront que la culture rayonne dans notre société. Une culture qui promeut le débat d’idées, la liberté de penser et de création sans restrictions politique, religieuse ou idéologique. Notre engagement devient une nécessité historique face aux allures triomphalistes de l’idéologie officielle qui nous impose de façon implacable un obscurantisme religieux médiéval, une arriération mentale envahissante sur fond de déculturation totale de la société.
Toutes et tous, vamos à Aokas
Bejaïa
25 juillet 2017

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6793
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum