BÉJAÏA La grève se poursuit, une centaine de manifestants interpellés par la police après les émeutes de lundi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

BÉJAÏA La grève se poursuit, une centaine de manifestants interpellés par la police après les émeutes de lundi

Message  laic-aokas le Mar 3 Jan - 13:38

BÉJAÏA

La grève se poursuit, une centaine de manifestants interpellés par la police après les émeutes de lundi








Un bus de l'Etusa saccagé et incendié par la foule hier au niveau de la cité Edimco, lorsque l'action de protestation a dégénéré en affrontements violents après l'interpellation de la police qui a tenté de disperser les manifestants à coups de bombes lacrymogènes. (Crédit photo : DR)

Au deuxième jour de la grève générale des commerçants, la quasi-totalité des magasins sont restés fermés ce mardi 3 janvier à travers les 52 communes de la wilaya de Béjaia. Le mot d’ordre de grève contre la nouvelle Loi de finances semble être respecté à la lettre par les commerçants.
Hier, la première journée de grève a été marquée par de violents affrontements. Les violences se sont poursuivies jusqu’à une heure tardive de la soirée devant la cité CNS au centre-ville. Les traces de cette longue nuit d’émeutes sont visibles ce mardi matin sur les façades de plusieurs édifices malgré les efforts des agents de la régie municipale de nettoyage.

Pillages, commissariats caillassés…

Le bilan provisoire fait état d’énormes dégâts matériels. Plusieurs magasins ont été pillés et des édifices saccagés : le showroom Condor, le dépôt de la SNTA et l’agence de la banque française BNP. Au centre-ville, de jeunes manifestants ont notamment incendié un bus des transport urbain et un camion des forces de police antiémeute. Ils ont détruit tous les abribus des quartiers d’Iheddaden, Nacéria, Aamriw, Dawadji et Remla.
Au niveau de la commune de Tazmalt, le siège de la Sonelgaz n’a pas été épargné par les manifestants en colère qui l’ont saccagé puis incendié. Notons que plusieurs commissariats de la Daïra, notamment ceux de Tichy, Sidi Aich et Tazmalt, ont été caillassés dans la soirée. La brigade de gendarmerie de Tazmalt a également été attaquée mais les gendarmes n’ont pas riposté.
| LIRE AUSSI : Affrontements, routes coupées, grève générale : l’année 2017 commence dans la contestation à Béjaïa (Vidéo)

Des blessés et des interpellations

Plusieurs blessés ont été enregistrés lors des échauffourées et pris en charge par les structures sanitaires notamment au niveau du CHU Khellil Amrane, qui a mobilisé un grand nombre de son personnel médical. Mais aucun chiffre définitif n’est disponible.
Selon la sûreté de wilaya, une centaine de jeunes manifestants ont été interpellés et conduits dans les locaux de police. Des pilleurs ont été également appréhendés en flagrant délit de vol, ajoute notre source qui précise que des procédures judiciaires sont en cours d’exécution à leur encontre, conformément à la loi. Par ailleurs, un important lot de produits volés a été récupéré par les agents de la police.
| LIRE AUSSI : Émeutes à Béjaïa : la LADDH appelle au calme et à la vigilance
avatar
laic-aokas

Nombre de messages : 13553
Date d'inscription : 03/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: BÉJAÏA La grève se poursuit, une centaine de manifestants interpellés par la police après les émeutes de lundi

Message  laic-aokas le Mar 3 Jan - 13:38

http://www.tsa-algerie.com/20170103/greve-se-poursuit-centaine-de-manifestants-interpelles-police-apres-emeutes-de-lundi/
avatar
laic-aokas

Nombre de messages : 13553
Date d'inscription : 03/06/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum