Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.

Med-Akli Lannak - contribution

Aller en bas

Med-Akli Lannak - contribution Empty Med-Akli Lannak - contribution

Message  AKLI AMNAY le Mer 28 Sep - 18:13

Med-Akli Lannak - contribution Wwwwww10

COMMENT ?

Comment expliquer (aux militants amazighs dupés par la vraie fausse constitutionnalisation de leur langue) l’arnaque, l’escroquerie, la filouterie, le piège satanique contenus dans l’article 3 bis qui consacre tamazight comme langue officielle ?
Comment leur expliquer la dénégation de l’entité amazighe mise en filigrane, déjà, dans le préambule ?
Comment leur expliquer l’aberration d’un article "bis" ?
Comment leur expliquer l’exclusion sous-jacente de “l’article défini” «la » qui détermine la langue arabe comme seule et unique langue officielle de l’État? “La langue arabe demeure LA langue officielle de l’État”.
Comment leur expliquer ce caractère d’ajout, d’accessoire, de conjoncturel clairement exprimé à travers l’adverbe « également » dans le même article BIS stipulant : “Tamaziɣt est ÉGALEMENT langue officielle”?
Comment leur expliquer, surtout, cette sournoise condition de la mise en place d’une hypothétique académie à laquelle est soumise Tamaziɣt pour accéder au statut officiel ?
Comment leur expliquer l’imposture annoncée de pseudo- spécialistes qui travailleraient d’arrache- pied afin d’homogénéiser les divers dialectes en vue d’en faire une koinè, ou plus exactement une langue de laboratoire, usitée nulle part ?
Comment leur expliquer qu’en vertu de l’article 3, cette koinè sera transcrite en caractères arabes ?
Comment leur expliquer cet accaparement, ce hold-up, cette tentative éhontée d’arracher des mains des vrais militants le destin de Tamaziɣt en tant que langue, culture et civilisation…pour le mettre entre les mains de ses ennemis ?
Comment leur expliquer cette feinte et hypocrite reconnaissance, semblable à celle qu’on concéderait à un enfant illégitime, sans toute fois lui accorder le droit à l’héritage et à la postérité ?
Comment leur expliquer, enfin, que Tamaziɣt, seule vraie constante de l’Afrique du Nord, n’a pas encore le droit de citer en Algérie ?
TOUT SIMPLEMENT EN LEUR MONTRANT QUE SON ENSEIGNEMENT DEMEURE ENCORE ET TOUJOURS OPTIONNEL, C'EST-A-DIRE FACULTATIF !

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Med-Akli Lannak - contribution Empty Extrait de la constitution...

Message  AKLI AMNAY le Mer 28 Sep - 18:14

Extrait de la constitution algérienne art 3 et 3 bis.« Art. 3. — L'Arabe est la langue nationale et officielle.
L'ARABE DEMEURE LA LANGUE OFFICIELLE DE L'ETAT.
Il est créé auprès du Président de la République, un Haut Conseil de la Langue Arabe. Le Haut Conseil est chargé notamment d'œuvrer à l'épanouissement de la langue arabe et à la généralisation de son utilisation dans les domaines scientifiques et technologiques, ainsi qu'à l'encouragement de la traduction vers l'arabe à cette fin.
Art.3 bis — Tamazight est EGALEMENT langue nationale et officielle.
L'Etat œuvre à sa promotion et à son développement dans toutes ses variétés linguistiques en usage sur le territoire national.
Il est créé une Académie algérienne de la Langue Amazighe, placée auprès du Président de la République.
L'Académie qui s'appuie sur les travaux des experts, est chargée de réunir les conditions de la promotion de Tamazight en vue de concrétiser, à terme, son statut de langue officielle.
Les modalités d'application de cet article sont fixées par une loi organique. »
In constitution Algérienne 2016

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Med-Akli Lannak - contribution Empty 6000 licenciés en tamazight en chômage

Message  AKLI AMNAY le Mer 28 Sep - 18:17

ALGERIE (Tamurt) – Plus de six mille détenteurs d’une licence en langue et culture amazighes sont actuellement en chômage en Algérie. L’information est officielle puisqu’elle émane directement du Haut Commissariat à l’Amazighité.

Ce dernier, faut-il le rappeler, est une institution du pouvoir algérien dont la mission est censée être la promotion de tamazight. En réalité, elle ne fait que tenter de juguler toutes les actions s’inscrivant dans le cadre du combat identitaire qui se poursuit toujours. Six mille licenciés en tamazight en chômage et le pouvoir algérien, par la voix de ses représentants, continue d’évoquer le manque de moyens humains afin que l’enseignement de la langue amazighe dans les écoles algériennes, qui est toujours facultatif, ne devienne obligatoire. Tamazight est d’ailleurs la seule matière qui est facultative. Le parent de tout élève a la latitude de pouvoir priver ses enfants de l’apprentissage de tamazight au moment où la langue arabe est enseignée dans les quatre coins de la Kabylie de façon obligatoire dès la première année du primaire.

Or, la majorité des kabyles avouent être contraints d’étudier l’arabe à contre cœur car d’abord il s’agit d’une langue imposé. Deuxièmement, il n s’agit pas, à leurs yeux, d’une langue qui véhicule le savoir au sens large. La preuve, les bacheliers sont vite coincés après l’obtention de leur baccalauréat car une fois à l’université, la majorité des spécialités scientifiques sont enseignées en langue française à l’instar de la médecine, la pharmacie, l’informatique, les industries légères, les hydrocarbures et la liste est encore longue. Le système éducatif algérien réserve la part du lion de l’apprentissage à la langue arabe. Donc, une fois à l’université, les étudiants éprouvent d’énorme difficulté à se convertir au français afin de pouvoir poursuivre leurs études. Ils sont très nombreux les étudiants qui ont été contraints d’abandonner leurs études, une fois à l’université, car la contrainte de la langue leur est parue insurmontable.

En revanche, malgré ce constat d’échec, le pouvoir algérien continue d’encourager l’enseignement de la langue arabe au détriment de tamazight qui est la langue d’origine de toute l’Afrique du Nord mais aussi au détriment des langues de la science comme le français et l’anglais. D’ailleurs, même l’enseignement des mathématiques, qui se déroule en langue arabe, est énormément problématique car les caractères arabes ne s’y prêtent guère pour cette science. Et rien que pour donner un exemple : comme tout le monde le sait, en mathématiques, l’usage de la majuscule et des minuscules est indispensable. Or, dans la langue arabe, les deux versions des caractères n’existent pas. Ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres.

Tahar Khellaf pour Tamurt

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Med-Akli Lannak - contribution Empty Re: Med-Akli Lannak - contribution

Message  AKLI AMNAY le Mer 28 Sep - 18:17

http://www.tamurt.info/6000-licencies-tamazight-chomage/

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 27
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Revenir en haut Aller en bas

Med-Akli Lannak - contribution Empty Re: Med-Akli Lannak - contribution

Message  Azul le Dim 2 Fév - 18:10

Taremant
Azul
Azul

Nombre de messages : 28084
Date d'inscription : 09/07/2008

Revenir en haut Aller en bas

Med-Akli Lannak - contribution Empty Re: Med-Akli Lannak - contribution

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum