3eme Congré du MAK / ASWIR WIS KRAD N UMUSSU AFRANIMAN N TMURT TAQBAYLIT

Aller en bas

3eme Congré du MAK / ASWIR WIS KRAD N UMUSSU AFRANIMAN N TMURT TAQBAYLIT

Message  AKLI AMNAY le Jeu 25 Fév - 21:40



Dernière édition par AKLI AMNAY le Sam 12 Mar - 13:08, édité 1 fois

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un militant de Vgayet tabassé par la police coloniale algérienne au commissariat d'Azazga

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 15:26


Un militant de Vgayet tabassé par la police coloniale algérienne au commissariat d'Azazga
26/02/2016 - 11:17

AZAZGA (SIWEL) — Nous annoncions il y a quelques instants que les étudiants de Vgayet arrêtés ce matin à la sortie de Vgayet ont de nouveau été arrêtés à Azazga dans un bus de transport des voyageurs suite à un contrôle d'identité.

Ils ont été embarqués au commissariat après qu'ils aient été fouillés et que des drapeaux kabyles ont été trouvés en leur possession. Conduits au commissariat d'Azazga, un des étudiants a réclamé la restitution de son drapeau kabyle, il a été tabassé par la police algérienne...

Malgré la répression et maintenant les passages à tabac des étudiants congressistes, nous apprenons par la voix du président du MAK, que plus de 200 congressistes sont déjà sur place et qu'en revanche, c'est finalement plus de 250 militants qui sont retenus dans les barrages, les commissariats de police et les gendarmeries au service du colonialisme arabo-islamique.

Joint par téléphone, le président du MAK a assuré que le Congrè se déroulera quoi qu'il advienne et que la présente situation de répression massive avait été prévue et anticipée.

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

3ème congrès du MAK : Toutes les routes menant à At Zellal sont bloquées

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 15:27

3ème congrès du MAK : Toutes les routes menant à At Zellal sont bloquées
26/02/2016 - 13:36

KABYLIE (SIWEL) — Toutes les routes menant à At Zellal sont bloquées par les forces de la répression algériennes. Vérification systématique des identités. Tout non résidant de la commune de Souamaa est automatiquement refoulé. Ils relèvent aussi l'identité et la filiation complète des gens arrêtés et ont constitué une liste de noms.

Une trentaine de militants de Tuvirett sont détenus dans des commissariats, idem à At Vu Yusef et Iwadiyen, en plus des dizaines d'étudiants de Vgayet qui sont à détenus à Azazga, d'autres à Tizi-Ouzou.

Au total, selon le président du MAK, plus de 200 congressistes sont retenus dans les barrages et commissariats de police algériens mais le Congrès se déroule quand même en ce moment-même.

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme Congré du MAK / ASWIR WIS KRAD N UMUSSU AFRANIMAN N TMURT TAQBAYLIT

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 15:29



Par ailleurs, à At Zellal, où se déroule le congrès du MAK, le maire de Souamaa, le sinistrement célèbre Mohamed Boukhtouche, a convoqué les comité de villages pour leur demander de chasser les militants du MAK en congrès dans leur commune. Tous les comités de villages, sans exception, ont catégoriquement refusé en lui répondant qu'ils n'avaient aucun problème avec le MAK pour les chasser de la communes.

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

3ème congrès du MAK

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 15:40

https://www.facebook.com/100009064343730/videos/1554666521512144/?autoplay_reason=ugc_default_allowed&video_container_type=1&app_id=2392950137

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un message au FSS & RCD : La démocratie est une et indivisible.

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 15:46

Un message au FSS & RCD : La démocratie est une et indivisible.

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Ssusmet ternum...ad tezzi nuva n yal yiwen

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 16:01

ANDA TELLA :

1.La société civile
2.At izerfan n wemdan
3.Ikubar n tsertit

Ssusmet ternum...ad tezzi nuva n yal yiwen

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Message de soutien du maire de Tinebdar : "Halte a la répression contre les militants kabyles"

Message  AKLI AMNAY le Sam 27 Fév - 16:15

Message de soutien du maire de Tinebdar : "Halte a la répression contre les militants kabyles"
26/02/2016 - 18:39


TINEBDAR (SIWEL) —Le maire de Tinebdar a tenu à s'exprimer, en tant que militant de la démocratie et de la liberté, pour dénoncer l'arrestation de près de 200 militants du MAK, à l'occasion de la tenue du 3ème congrès du mouvement souverainiste, le 26/02/2016. Siwel publie ci-dessous l'intégralité du message de Braham BENNADJI.

Halte a la répression contre les militants kabyles

Des militants pacifiques du MAK sont actuellement réprimés par un pouvoir, qui autorise et qui protège les regroupements des terroristes.

En tant que militant de la démocratie et de la liberté je dénonce et je condamne ces actes.

Tout mouvement pacifique a le droit d’exister et de s’exprimer quel que soit son idéologie.

Bon courage et bonne réussite aux travaux du 3 eme congrès du MAK.

En hommage à tous ces militants réprimés, cette chanson de ALI IDEFLAWEN :

Ur tufiḍ d-acu i d-cniɣ
Ala tazmert iɣallen,
Ur tufiḍ d-acu i d-bbwiɣ
Ala ifassen-iw d ilmawen,
Ur tufiḍ d-acu i ttnadiɣ
Ala tafat i wallen
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ
Iwumi ar i-tugadem?

Ifassen ur kkaten ara
Ala tira iwumi laqen
Iḍaren ur reggwlen ara
Lameɛna, ibeddi zemren
Mi d-seqsam, aqel-i da
Ayi d-afem garawen
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ!
Iwumi ar i-tugadem?

Ayen akwit tettugadem
Ataya deg aqerru-iw
Ma sɛiɣ kra igezzem
Ata deg ixef g iles-iw
Maci d nek ara tḥebsem
Ṛuḥet ad teṭṭfem lehḍur-iw
Ğǧet-iyi abrid ad ɛeddiɣ!
Iwumi ar i-tugadem?


Le maire de Tinebdar,
Braham BENNADJI

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La crédibilité, la devise du MAK

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:01

La crédibilité, la devise du MAK

KABYLIE (Tamurt) – Alors que les langues se délient pour mettre au grand jour les fortunes des responsables politiques kabyles, le MAK a marqué un pas de géant hier en Kabylie avec la réussite de son 3e congrès.

Si ce mouvement a réussi à s’imposer dans un climat politique délétère ce n’est pas seulement à cause de son projet salvateur pour la Kabylie, mais aussi et surtout grâce à la crédibilité des responsables et de tous les cadres de ce mouvement. Ferhat Mehenni, poussé à l’exile et dont le fils est assassiné, ne possède presque rien, sauf ses nobles convictions. Il est à Paris et en contact permanent avec tous les Kabyles, de simple militant ou aux passagers qui souhaitent le voir. «Mas Ferhat n’est pas au club des pins à Alger, il est à paris avec ses concitoyens et reçoit et discute avec tout le monde. Il répond à tous les appels téléphoniques en plus il ne possède rien et il est le seul opposant au régime raciste d’Alger.

Ces compagnons aussi jouissent d’une crédibilité inégale », nous fera remarquer un sympathisant du MAK. Lyazid Abid, Bouaziz Aït Chebibn Heddag, Sakina Aït Ahmed, Hocine Azem, et tant d’autres cadres et militants du MAK ne sont que de simples citoyens kabyles qui vivent de leur propre travail et gagnent leur vie avec leur sueur et dignité. C’est là où réside la force du MAK. Sa crédibilité est sa devise. Inutile de parler de la villa de Saïd Sadi à Alger qu’il loue à coup de 12 000 euros ni de la villa de Hocine Aït Ahmed vendue à plus de 55 milliards. Les militants du MAK ne possèdent aucune richesse mal acquise. La crédibilité dont jouit ce mouvement est inouïe. « Je ne veux pas citer de noms, mais je sais bien que certains responsables du MAK n’ont pas de quoi prendre un café parfois et sont toujours à jour concernant leurs cotisations », ajouta notre interlocuteur.

Lounès B pour Tamurt

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

La presse algérienne ignore le congrès du MAK

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:02

KABYLIE (Tamurt) – Aucun mot n’est soufflé par la presse algérienne sur le troisième congrès du MAK tenu hier avec succès à At Zellal à Tizi Wezzu et qui a vu Ferhat Mehenni et Bouaziz Ait Chebib reconduits respectivement à la tête du GPK et du MAK.

Aucune organisation des droits de l’homme ni autre parti politique dit d’opposition n’a réagi à l’arrestation de plus de 200 congressistes par les services de sécurité. Un mépris qui en dit long sur la nature du régime, mais aussi par la traîtrise de certains hommes politiques kabyles et de journalistes. Hormis certains titres de la presse francophone qui ont fait l’effort de consacrer quelques lignes au congrès du MAK, les autres ont boycotté le Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie.

Mais le peuple kabyle est informé à temps et du moindre détail du déroulement des travaux du congrès grâce justement à une presse kabyle active, efficace et professionnelle. Le plus important d’ailleurs c’est que le peuple kabyle a adhéré en masse aux résolutions de ce congrès qui s’est déroulé, faut-il le répéter, dans une ambiance de fraternité, de patriotisme et surtout de responsabilités et de détermination de chaque militant.

Même ceux qui ne partagent pas le combat de MAK ont réagi hier pour porter leur soutien et réclamer le droit à l’activité politique et le respect de la démocratie. Le MAK est sorti quand même vainqueur et a prouvé une fois de plus sa suprématie en Kabylie, mais surtout sa crédibilité.

Lounès B pour Tamurt

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

L'Etat Fédéral de Savoie apporte son soutien à la jeunesse Kabyle

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:07

L'Etat Fédéral de Savoie apporte son soutien à la jeunesse Kabyle
28/02/2016 - 17:43



CHAMBERY, SAVOIE (SIWEL) — A l'occasion du 3ème Congrès du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie (MAK) qui s'était déroulé le 26 février au village d'At Zallal, M. Pierre Biguet, porte parole du Gouvernement provisoire de l’Etat de Savoie (GPESE), a envoyé un message à la jeunesse kabyle dans lequel il espère que les citoyennes et citoyens kabyles réussissent leur projet en recouvrant la souveraineté de la Kabylie :

Les citoyennes et les citoyens de l'Etat Fédéral de Savoie, ainsi que son mouvement politique le M.C.S.E. état fédéral (Mouvement citoyens de Savoie, ndrl) sont fiers d'apporter tout leurs soutiens à la jeunesse Kabyle.

Tous ensembles nous espérons pour vous et à tous les citoyennes et citoyens de la Kabylie la réussite de votre projet : VOTRE SOUVERAINETÉ.

Que votre congrès soit un franc succès.
Pierre Biguet, porte parole

La Savoie est un pays, elle n’est pas et n’a jamais été une province française. Avant la cession de la Savoie en même temps que Nice, à l’Empereur des Français (Napoléon III) par le traité du 24 mars 1860 la Savoie était administrée, régie, et gouvernée par le Souverain Sénat de Savoie.

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Aswir wis kraḍ n Umussu Afraniman n Tmurt n Yeqbayliyen

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:21

https://www.facebook.com/100009064343730/videos/1554666521512144/?autoplay_reason=ugc_default_allowed&video_container_type=1&app_id=2392950137

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Dilem s'exprime sur le 3 ème Congrès du MAK aujourd'hui.

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:50

Dilem s'exprime sur le 3 ème Congrès du MAK aujourd'hui.

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

...

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:51


AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Existe-t-il encore des démocrates en Algérie ?

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 14:53

Existe-t-il encore des démocrates en Algérie ?

des militants pacifiques du MAK ont été réprimé au moment ou le pouvoir encourage et protège les réunions des terroristes repentis ce qui est normale pour ce pouvoir qui a amené l’Algérie à la dérive .

mais le plus étonnant c'est le silence de toute la classe politique dite "démocratique" . Peut'on encore parler de démocrates en Algérie?

quand au RCD et le FFS , ils ont encore une fois démontré qu'ils ne sont que des partis kabyles de service . la démocratie et la Kabylie ne font pas parties de leurs valeurs .

VOLTAIRE disait : Je ne suis pas d'accord avec ce vous dites, mais je me battrai jusqu'à la mort pour que vous ayez le droit de le dire.

LES KABYLES disaient : KARHA OUGMA KARHA WIN ATIWTEN

je ne suis pas du MAK et je ne le serai pas mais je serai toujours solidaire de ce mouvement tant qu'il est pacifique car je partage avec lui l'amour pour la Kabylie .

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Remerciement de Bouaziz Ait-Chebib :« Le village At Zella est inscrit en lettre d'or dans l’histoire de la Kabylie pour le recouvrement de sa liberté et de sa dignité »

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 19:57

Remerciement de Bouaziz Ait-Chebib :« Le village At Zella est inscrit en lettre d'or dans l’histoire de la Kabylie pour le recouvrement de sa liberté et de sa dignité »
29/02/2016 - 13:16

KABYLIE (SIWEL) — Dans un message de remerciements adressé tant aux militants du MAK qu’au peuple kabyle tout entier, Bouaziz Ait-Chebib, réélu à la tête du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie (MAK), a eu une « pensée particulière pour les transporteurs qui ont choisi l’honneur au détriment de la soumission ». Rappelant que leur « acte de bravoure leur a valu la confiscation arbitraire de leur papier », il a tenu à leur adresser « ses plus sincères remerciements », de même que « le soutien et la reconnaissance » du Mouvement qu’il préside.

Ci-après, l'intégralité du message de remerciements du président du MAK


Bouaziz Ait-Chebib à At-Zellal, au 3è congrès du MAK

Chers compatriotes,
Chers amis,

Le 3ème congrès du MAK a été un succès historique, à la hauteur de la grandeur de l’Amusnaw Dda Lmulud, à qui il a été dédié. Dda Lmulud (Mouloud Mammeri, ndlr) nous a montré la voie à suivre en déclarant: « une langue a besoin d’un Etat ». Nous sommes les dignes continuateurs de son œuvre.

Je tiens tout particulièrement à remercier le village d’At Zellal qui a abrité le 3ème congrès de notre Mouvement. Encore une fois, la Kabylie s’est magistralement distinguée par une de ses républiques villageoises qui a donné une leçon de courage et de dignité au régime colonial algérien en incarnant la souveraineté du peuple kabyle.

Le village d'At Zellal est inscrit en lettre d’or dans l’histoire de la Kabylie pour le recouvrement de sa liberté et de sa dignité.

Je remercie toutes les militantes et tous les militants qui ont bravé la peur et la répression pour permettre à la Kabylie d’avancer sur le chemin de sa liberté. Beaucoup d’entre eux ont été embarqués dans des commissariats pour subir des interrogatoires musclés. La brutalité des servies coloniaux algériens n’a pas eu raison devant leur détermination à faire du 3ème congrès du MAK un tournant décisif pour le peuple kabyle en quête de sa liberté.

Je rends hommage au courage de celles et ceux qui ont été interpellés, empêchés d’atteindre le lieu du RDV et même obligés à rebrousser le chemin. Avec leur cœur qui ne bat que pour la Kabylie libre, ils ont participé à consolider l’édifice d’un futur Etat kabyle.

J’ai une pensée particulière pour les transporteurs qui ont choisi l’honneur au détriment de la soumission. Leur acte de bravoure leur a valu la confiscation arbitraire de leurs papiers. Ils trouveront dans ce message tout notre soutien et toute notre reconnaissance. Au nom du MAK et de tous les militants qu’ils ont transportés malgré les risques encourus, je tiens à les remercier pour leur courage, leur sens de l’honneur et de la dignité.

A celles et ceux qui m’ont accordé leur confiance pour la deuxième fois, je tiens à leur témoigner mon respect le plus profond et à leur exprimer ma plus grande fierté de présider un Mouvement dont les militantes et les militants sont un exemple de courage, d’héroïsme, de détermination… Avec vous, l’avènement de l’Etat kabyle démocratique, laïque, social et totalement souverain est, à ne point douter, pour bientôt.

La diaspora kabyle a été au RDV avec l’histoire. Plusieurs militants sont venus d’Amérique du nord et d’Europe spécialement pour participer à ce grand événement qui restera gravé dans l’histoire de la Kabylie en route vers sa liberté.

J’exprime ma gratitude au Réseau Anavad, au MAK-Canada, au MAK-Californie, et à toutes les structures du MAK et du Réseau Anavad de par le monde, pour leur aide précieuse. De notre union dépendra notre victoire qui sera, sans nul doute, bien plus proche qu’on ne pourrait le penser.

Je remercie toutes celles et tous ceux qui nous ont apporté leur soutien. De même que le MAK s’est toujours solidarisé avec tous les opprimés de la terre, il a naturellement récolté respect et solidarité de la part des bâtisseurs de la paix et de la liberté de par le monde.

Au nom de tous les militants du MAK, je tiens à réitérer mon soutien et ma solidarité avec le Dr Fekhar et ses codétenus, comme je m’incline humblement à la mémoire du Militant Amazigh Omar Khalek, assassiné par des hordes sauvages au sein même de son université.

Enfin, j’adresse mes plus chaleureux remerciements au vaillant peuple kabyle pour sa solidarité, son courage et sa lucidité. Je suis très fier d’appartenir à ce merveilleux peuple et jure sur mon honneur et ma dignité que je le servirais avec courage et abnégation pour qu’il retrouve sa place largement méritée dans l’histoire des peuples qui luttent pour leur dignité.

Gloire à nos martyrs d’hier et d’aujourd’hui,
Gloire au merveilleux peuple kabyle
Vive la Kabylie éternelle

Bouaziz Ait-Chebib,
Président du MAK

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Message de félicitation et de remerciements de Ferhat Mehenni : "Le 3è Congrès du MAK est historique à plus d'un titre"

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 19:59

Message de félicitation et de remerciements de Ferhat Mehenni : "Le 3è Congrès du MAK est historique à plus d'un titre"
29/02/2016 - 12:01

PARIS-DIASPORA (SIWEL) — Suite à la tenue du 3è congrès du MAK, le président de l’Anavad, réélu pour un second mandant à la tête du Gouvernement provisoire kabyle, adresse ses félicitations et ses remerciements aux responsables et aux militants du MAK, aux comités de villages qui ont accordé leur Anaya (protection, ndlr) aux congressistes, au vaillant peuple kabyle…à la Kabylie toute entière…

Ci-après, l’intégralité du message de Ferhat Mehenni, président du Gouvernement provisoire kabyle.



Paysage des majestueuses montagnes de Kabyle. A droite, Ferhat Mehenni à Vgayet en 2008


Le III Congrès du MAK est historique à plus d'un titre.

1). D'abord. Sur le plan de la symbolique, le fait de le tenir le jour de la commémoration du probable assassinat de Mouloud Mammeri par la Régence d'Alger est lourd de sens.

2). Ensuite, il est historique par son ampleur. Près d'un millier de délégués chez lesquels la détermination et la volonté d'indépendance de la Kabylie sont inébranlables.

3). Ensuite, malgré les barrages policiers et militaires dressés sur tous les axes routiers de la Kabylie pour empêcher les congressistes de se rendre au lieu du rendez-vous historique, le congrès s'est tenu dans de très bonnes conditions.

4). Les services de renseignement du régime colonialiste algérien n'avaient pas pu savoir le lieu du congrès resté secret. Seuls les militants le savaient.

5). Les centaines de congressistes arrêtés en cours de route, retenus dans des commissariats jusqu'au soir ont pour la plupart essayé de rejoindre y compris à pied le lieu du congrès. Certains d'entre eux ont été molestés ou carrément passés à tabac par des policiers zélés.

Aujourd'hui, le bilan est plus qu'éloquent. Le congrès a eu lieu avec le quorum réglementaire et a fini tous ses travaux. Il a permis de renouveler les instances dirigeantes du MAK tout en adoptant l'ensemble des textes statutaires et programmatiques du mouvement souverainiste kabyle.

Personnellement, j'adresse mes félicitations à toute la Kabylie pour cet exploit historique qui a mis en échec le dispositif répressif colonial algérien.

Je rends hommage à la bravoure et au courage exemplaire des congressistes, aussi bien ceux qui ont été empêchés par la police de participer au congrès que ceux qui ont déjoué tous les pièges des barrages et qui sont parvenus à honorer le rendez-vous kabyle avec l'Histoire.

Je félicite M. Bouaziz Ait Chebbib pour sa brillante réélection au poste de Président du MAK.

Je dis Bravo à M. Farid Djenadi pour avoir mené de main de maître la commission préparatoire de ce congrès.

Je salue l’honneur et la dignité des comités de village qui ont défendu l'honneur de la Kabylie en offrant leur "Anaya" aux congressistes de la liberté. Je les en remercie chaleureusement. Vil est le maire de Souamaa qui a convoqué les comités de villages pour tenter de les convaincre de " chasser de la commune les militants du MAK réunis en congrès"!

Je félicite l'ensemble des élus au Conseil National du MAK.

Je tiens à exprimer mes remerciements à cette honorable assemblée qui m'a renouvelé sa confiance pour un second mandat à la tête de l'Anavad, le Gouvernement Provisoire Kabyle.

Honte au régime colonialiste d'Alger d'avoir déployé un dispositif répressif contre la tenue du Troisième congrès du Mouvement pour l'Autodétermination de la Kabylie.

Merci à tous ceux qui, sans partager nos idées et notre programme, se sont sentis interpellés par cette répression qu'ils ont dénoncée.

Ce qui vient de se passer ce 26/02/2016 en Kabylie restera gravé dans l'Histoire comme un fait héroïque du peuple kabyle qu'il a rapproché sans aucun doute de son accession pacifique à son indépendance.

J'appelle d'ores et déjà toute la Kabylie à se mobiliser massivement pour faire de la 15eme commémoration du Printemps Noir, le 20 avril 2016, un jour de gloire sans précédent. En France, ce sera fait le dimanche 17 avril. Que chaque Kabyle de notre diaspora en France et ailleurs se sente concerné(e) et vienne exprimer à Paris et à Montréal son aspiration profonde à l'indépendance de la Kabylie par l'exercice du droit à l'autodétermination du peuple kabyle.

Exil le 27/02//016
M. Ferhat At S3id ( MEHENNI)

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Arezki Aider, ancien député de Tizi-Ouzou, dénonce "les graves dérapages répressifs subis par les congressistes du MAK"

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 20:03

Arezki Aider, ancien député de Tizi-Ouzou, dénonce "les graves dérapages répressifs subis par les congressistes du MAK"
29/02/2016 - 15:49

AGHRIV (SIWEL) — Dans un message parvenu à notre rédaction, Arezki Aider, a tenu, «en tant que militant de la démocratie», à dénoncer «avec indignation et fermeté les graves dérapages répressifs dont sont victimes [...] les congressistes du MAK».



Cet ancien député du RCD a, semble-t-il, pris ses distances avec le parti dont il était issu. Le message indique en effet que «le régime en place ne semble plus capable de faire face aux manifestations pacifiques et aux revendications légitimes du MAK, que par la répression aveugle ».

Voilà de quoi contrarier le parti de Mohcine Bellabes, tant il est vrai qu'en pareilles circonstances «qui ne dit consent». Le RCD garde en effet un silence quasi religieux sur cette scandaleuse répression.

Ci-après le message le message d’Arezki Aider, ancien député du RCD à Tizi-Ouzou

Message d’indignation et de solidarité

Après avoir plongé l’Algérie dans une crise institutionnelle, économique, sociale, politique et sécuritaire, le régime en place ne semble plus capable de faire face aux manifestations pacifiques et aux revendications légitimes du MAK, que par la répression aveugle.

Des pratiques qui éveillent, pour beaucoup de militants de la démocratie, le souvenir douloureux de l’époque de la torture et des emprisonnements arbitraires. A chaque fois, la réaction du pouvoir était identique ; intimidation, mépris et intervention musclée. Il en a été ainsi pour les militants congressistes du MAK qui se sont regroupés à At zellal le 26 02 2016 pour tenir leur 3 eme congrès.

En tant que militant de la démocratie, je dénonce avec indignation et fermeté les graves dérapages répressifs dont sont victimes nos sœurs et frères militants pacifiques congressistes du MAK ,

Arezki AIDER,
Ex Député de Tizi Ouzou

Il est rappeler que cet ancien député du RCD avait déjà manifesté son soutien et sa solidarité avec le Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie. Dans l'une de ses publications sur sa page Facebook, il avait directement interpellé le Wali de Tizi-Ouzou, exigeant qu'on "laisse tranquille le MAK".

Par ailleurs, nonobstant le fait que le RCD n'ait pas pipé mot de la répression subie par le MAK, le message de cet ancien député du RCD soulèvera sans doute l'ire du staff de Mohcine Bellabes qui ne lui pardonnera pas d'avoir qualifié les revendications du MAK de ... "légitimes" !

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

3em Congrès du MAK : Arrestation musclée du militant Mazigh à Bouzeguene.

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 20:06

3e Congrès du MAK : Arrestation musclée du militant Mazigh à Bouzeguene.
29/02/2016 - 00:20

BOUZEGUENE (SIWEL) — Bouhas Menouar dit Mazigh, parti spécialement en Kabylie pour participer au 3e Congrès du MAK, n’a pa pû se rendre à At Zellal, il a été "cueilli" à un barrage à la sortie de Bouzeguène où il a subi une arrestation pour le moins musclée et a passé la journée dans le commissariat de police.

Mazigh nous a transmis le compte-rendu de sa journée passée avec la police coloniale algérienne, faute d'avoir pu la passer avec ses camarades congressistes.



Le 26 février 2016 à 7h30, je suis sorti de chez moi pour me rendre à At Zellal. A 1 km du chef-lieu de Bouzeguène, je me suis fait arrêter à un barrage de la police coloniale algérienne pour un soi-disant contrôle de" routine". Par malchance, j’avais oublié chez moi les papiers du véhicule que je conduisais. Le policier qui se chargeait du contrôle s’est interrogé sur le fait de conduire un véhicule sans papiers à bord. Je lui ai répliqué que je vais solliciter un proche, par téléphone, afin de les ramener mais on ne m'en a pas laissé le temps. Entre temps, 3 autres policiers arrivent, et m’ont demandé de descendre du véhicule et ont procédé par la suite à une fouille exhaustive du véhicule.

Une fois la fouille terminée, les 4 policiers sont revenus à la charge en me demandant de leur donner mes deux téléphones portables. J’ai refusé de leur remettre mes deux téléphones. Et devant ce refus, ils ont procédé aussitôt à la confiscation des téléphones et à une arrestation musclée qui a provoqué mon évanouissement.

Quelques minutes plus tard, une ambulance de la protection civile arrive et m’a transporté à la polyclinique de LOUDHA sise à 4 km du chef-lieu de Bouzeguène. Ce même établissement de santé est surnommé « LA MORGUE » par les habitants de Bouzeguene des suites de l’absence de moyens matériels et humains. Après avoir été soumis aux examens habituels (tension, diabète, ..), la police m’a embarqué au commissariat de Bouzeguene où j’ai espéré juste signer un PV de non détention de documents de véhicule et repartir aussitôt pour récupérer les papiers du véhicule oubliés et rejoindre le congrès.

Une fois sur place, j’ai vite déchanté en apprenant que la police allait m’amener à l’hôpital d’Azzazga pour établir un soi- disant certificat médical. Je leur ai demandé pourquoi m’emmener si loin alors que la polyclinique de Bouzeguène délivre ce genre de document. Ils m’ont répliqué que ce n’est pas à moi de décider et là j’ai compris que la police a reçu une instruction pour m’empêcher de me rendre au 3ème congrès du MAK.

Ensuite, ils m’ont fait monter de force à l’intérieur de l’ambulance pour repartir sur l’hôpital d’AZAZGA. Allongé sur un brancard, durant le trajet, j’ai vite compris pourquoi 80% des patients transportés dans cette ambulance agonisent avant même d’arriver à destination (le bruit engendré par les équipements de l’ambulance, l’état catastrophique de la chaussée et la distance jusqu’à l’hôpital…).

Une fois sur place, j’avais terriblement mal à la tête. J’ai ensuite demandé au médecin urgentiste d’être examiné en l’absence de la police. Je tiens d’ailleurs à remercier ce dernier qui a ordonné aux policiers de sortir de la salle d’examen. Une fois les examens terminés et le fameux certificat médical établi, la police m’a emmené une nouvelle fois au commissariat de Bouzeguène et j’y suis resté de 13h00 jusqu’à 16h00 qui correspond à la clôture du 3ème congrès du MAK. Durant toute l’arrestation j’ai refusé de communiquer en arabe.

J’ai signé le PV concernant l’absence de papiers du véhicule et c'est tout. Ils ne m’ont restitué mes deux téléphone qu’à la fin, et donc, de fait je n’ai pas pu avertir mes camarades de ma détention au commissariat de Bouzeguène durant toute la tenue du Congrès

Propos recueillis par Siwel

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

3ème Congrès du MAK : Compte-rendu de l’arrestation de Boussad Becha, responsable à l’organique du MAK

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 20:13

3ème Congrès du MAK : Compte-rendu de l’arrestation de Boussad Becha, responsable à l’organique du MAK
27/02/2016 - 18:44

KABYLIE (SIWEL) — Dans un compte-rendu que nous a fait parvenir Boussad Becha, responsable à l’organique du MAK, il revient sur les déboires des militants du MAK, et sur la sienne en l’occurrence, que nous livrons ci-dessous :



En arrivant à l’université Mouloud Mammeri de Tizi Ouzou, des militants m’avaient déjà fait signe de la présence des policiers algériens en civil et des patrouilles qui circulaient un peu partout à bord de véhicules banalisés. Le premier bus arrive et on le libère vite pour éviter une arrestation collective. Pour le premier, ça va, tout se passe bien. Une minute plus tard un autre bus arrivant d’At Dwala est arrêté par des motards au carrefour du 20 avril, au niveau de la Tour. Les motards confisquent les papiers du chauffeur et arrêtent deux militants des At-Dwala, Remdan Simoud et Yanis Hadim au motif de non présentation de pièces d’identité algériennes. Ils sont embarqués manu militari…

C’est alors qu’un militant de Boumerdès, voyant de loin le manège, décide d’éviter les fourgons et de partir avec d’autres camarades à At Zellal, un sympathisant les attend un peu plus loin avec son véhicule dans le but d’éviter les arrestations. Ils arrivent à passer, la police ne connait pas le sympathisant.

Juste à côté de nous, des policiers du renseignement général en civil prennent note de toutes nos conversations. Dès qu’on se déplace, ils nous suivent comme nos ombres tandis que les voitures bondées de policiers en civil nous observent de loin.

Voilà qu’un autre groupe de militants d’At-Dwala arrive : Ravah Bouniffa, Noreddine Cheumeur, Fali Smail ainsi qu’un nouveau militant de Tizi-Ouzou, Hamid qui participe pour la première fois à une action du MAK, ils sont arrêtés au carrefour du 20 avril. Ils sont transférés au commissariat devant l’université de Bastos pour les interroger et surtout les empêcher de se rendre au Congres.

Après plusieurs heures d’attente, et sur insistance d’autres militants, ils ne seront relâchés qu’après 15h, comme d’ailleurs la plupart des militants embarqués. Mais les quatre militants refusent de signer les PV et l’un d’eux leur dit clairement qu’il n’a pas confiance en eux. Il leur demande la traduction en kabyle des PV rédigés en arabe. Les policiers enragent mais ils s’exécutent, un policier kabyle leur traduit les PV.

Concernant mon arrestation et celle de mes deux camarades, Juba Medjbour et Kab Mouloud, nous avons été arrêtés à 100 mètre du carrefour du 20 avril, juste devant la pharmacie. Un groupe de policiers arrive à bord de 4x4 flambants neufs et foncent sur nous. Ils nous retirent nos papiers et confisquent nos portables. Ils ont compris que nous donnions l’alerte à chaque arrestation. Après que nous ayons tenté de résister, ils nous embarquent. Ils étaient beaucoup trop nombreux pour leur échapper. Juba leur dit « Nous sommes des militants du MAK !», un des policiers le frappe sur place… Ils nous embarquent manu militari !

En arrivant à la centrale de Tizi-Ouzou, ils nous ont jetés dans une salle d’attente en nous ordonnant de leur donner toutes nos affaires de pôche, ils nous agressent verbalement et nous frappent, en commençant par Juba. Deux policiers arabes me frappent à la tête et au visage et ils m’insultent avec des mots vulgaires (que je ne répèterais pas) et des propos racistes sur "leqbayel", "zwawa", etc…. Ils nous crient dessus en arabe : vous ne savez pas c’est quoi «el wihda al wataniya (l’unité nationale, ndlr), «bilad melyoun wa nesf malyun chahid» (pays d'un million et demi de martyrs, ndlr)… C’est ma sixième arrestation, mais c’est la première fois qu’on m’insulte et qu’on m’agresse physiquement.

Après cela, ils nous séparent et nous répartissent dans trois bureaux, un policier kabyle s’occupe de me faire un examen de situation, mais lui, il ne faisait que son travail. D’autres policiers, encore des kabyles, arrivent et tentent de me faire changer d’avis sur le MAK. Ils me demandent de chercher à faire autre chose que ça et disent qu’ils sont contre l’autonomie ou l’indépendance de la Kabylie… puis voilà que des arabophones arrivent. Ils sont plus agressifs dans leur façon de parler surtout que je refusais de répondre en arabe… « wachnou le mak hadaya ma teqedruc teddiru walu », (c’est quoi ce MAK ?, vous ne pourrez rien faire !) ; et ils poursuivent encore : Vous êtes aveugles ! Votre zaim se moque de vous !... Je réponds qu’on a un président pas un zaim et comme je refuse de parler en arabe, ils s’acharnent de plus en plus contre moi.

Sachant que je suis artisan en ferronnerie, ils essayent de se moquer de moi et de mon métier. Puis, un policier soi-disant chawi, très acharné, arrive et m’observe pendent plus d’un quart d’heure. Ensuite, il commence à me parler en arabe et je réponds encore en kabyle. Il s’acharne encore plus, mais je garde mon calme et observe tous ces policiers qui me parlent, des kabyles, des arabes... Le comble, c’est qu’un kabyle me demande pourquoi je refuse de parler en arabe ? Je lui réponds que je ne reconnais pas cette langue, que pour moi c’est du charabia. Le policier qui se dit soi-disant chawi enrage et me dit qu’il est chawi algérien ! Moi, je lui réponds que je suis kabyle amazighe et que je n’ai rien d’algérien, que je ne reconnais pas l’Algérie parce qu’elle ne me reconnait pas, ni dans ma langue, ni dans mon identité, ni dans mon Histoire… un policier kabyle intervient et me dit que là je suis en train de parler en kabyle comme je veux. Je lui réponds que si le kabyle est reconnu alors pourquoi ce PV est en arabe ?... Chiche faites-le en kabyle ! A ce moment, je prends la carte d’identité coloniale qui était sur le bureau et je leur dis : dites-moi s’il y a quelque chose de kabyle dans ce bout de papier ?…

Après un long et houleux débat, le policier soi-disant chawi me dit « si j’étais un simple civil, pas un policier, je t’aurais mis une balle dans la tête sans aucune hésitation… tu n’es qu’un sale JUIF !!!!». Je réponds que je ne suis pas juif, que je suis kabyle et que je respecte les juifs comme je respecte tous les peuples. Je lui dis ensuite que je ne veux pas être un assimilé arabe. Je ne suis pas arabe et je veux être moi-même chez moi, c’est-à-dire kabyle et amazigh et c’est tout !

Déjà avant ça, ce policier me disait sur un ton méprisant : "toi le soudeur, tu ferais mieux d’aller faire ta vie, tu n’as rien à avoir avec la politique. Si ça ne tenait qu’à moi, je te jetterai à la poubelle !!" Je lui réponds que ça c’est du mépris et de la discrimination raciale. Pour m’embrouiller et me perturber, ils me parlent tous en même temps mais je garde mon sang froid en faisant le vide dans ma tête.

Ensuite, ils font appel à un policier qui serait soi-disant un cousin en raison d’une ressemblance dans les noms de familles, sauf que je n’ai aucun policier dans ma famille. Le soi-disant cousin se présente comme un psychologue et dit qu’il est mon cousin. Je lui réponds qu’il n’a rien à avoir avec moi et qu’il y a juste quelques lettres qui se ressemblent dans nos noms de famille. Il ne cesse de me parler en arabe et je réponds systématiquement en kabyle en lui glissant de temps à autre des phrases en français pour lui dire que je ne suis pas un algérien et que je ne partage rien avec lui. Le soi-disant "cousin" s’énerve et me traite de malade ! Je lui réponds que je vais guérir le jour ou la Kabylie aura sa liberté. Comme j’étais très calme, il s’énerve encore plus et me dit « si je n’étais pas un policier je t’aurais tué d’une balle », ce pseudo-kabyle, exactement comme son collègue pseudo-chawi, passent aux menaces de mort en croyant me faire peur.

Au bout de ce débat absurde, je sentais bien que c’était moi qui avais le dessus. Ils étaient tout au bas de l’échelle et moi au sommet. A bout d’arguments, leur acharnement s’est encore aggravé et c’est là qu’ils ont commencé à me dire que l’arabe est sacré parce que c’est la langue du Coran et du Prophète. Je leur réponds que ce n’est pas mon problème et que ça ne me concerne pas. Ils en déduisent que je ne suis donc pas musulman et me demandent alors qu’elle est ma religion ? Je réponds que ça ne les regardent pas ! ils enragent !

Ensuite, après plusieurs tentatives de me dissuader de militer dans le MAK, ils finissent par abandonner et c’est là qu’un autre policier intervient pour me dire que mon village AGUEMOUN est un village de MARABOUTS et que donc il n’a rien de kabyle ! Je lui dis que nous sommes tous des kabyles dans mon village et nous n’avons pas de problème entre marabouts et non marabouts et que de plus, ils perdent leurs temps parce que le MAK ne fait pas de différence entre KABYLES ET MARABOUTS ! Il me demande si je connais l’histoire des marabouts et comme je lui réponds que ce sont des amazighes avant tout, il me dit alors que c’est FAUX et que ce sont des arabes venus du CHAM !!! Tranquillement, je lui réponds d’aller revoir son histoire par ce qu’il ne connait vraiment rien de l’histoire…

Ensuite le policier kabyle qui m’a questionné et constitué le PV me demande de le signer. Comme d’habitude, je refuse de signer tout document écrit en arabe et refuse même de le lire. Alors, c'est lui-même tout seul qui décide de me le traduire phrase par phrase de l’arabe au kabyle.

A la fin, un peu avant 15h, ils nous emmènent tous à la clinique NABILA DJAHNIN de Medouha, au centre-ville de Tizi-Ouzou et c’est là que j’ai vu deux autres militants, Smail et Hamid, et que j’ai su qu’ils avaient été arrêtés eux aussi. Après avoir établi les certificats médicaux, on est tous retournés au commissariat central pour récupérer nos affaires, nos portables etc., puis on s’est dispersés en se donnant rendez-vous dans un autre endroit pour prendre des taxis et rejoindre le Congrès à At-Zellal.

Propos recueillis par Siwel,

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Boualem Sansal : Je crois que le MAK est une chance pour l’Algérie

Message  AKLI AMNAY le Lun 29 Fév - 20:29

Boualem Sansal : Je crois que le MAK est une chance pour l’Algérie
Par Madjid Serrah - 22 février 2016

Le romancier et essayiste de renommée mondiale Boualem Sansal a adressé un message aux congressistes du 3ème congrès du Mouvement pour l’Autodétermination de la Kabylie qui aura lieu ce 26 février, un message publié par « Siwel » le journal électronique du ledit mouvement.


Boualem Sansal qui s’est excusé de ne pas pouvoir être présent physiquement au congrès du MAK a écrit qu’il est « de tout cœur » et de toute sa « raison » avec les congressistes. « Et je le suis parce que je crois que le MAK est une chance pour l’Algérie, il est porteur d’un projet politique véritablement novateur, le seul qui puisse rompre le cercle infernal de la soumission et du béni-oui-ouisme, dans lequel le régime honni a enfermé le peuple, après lui avoir volé sa terre, ses richesses, son identité berbère et son histoire multimillénaires, ses espérances démocratiques, et l’avoir séparé de son ancrage naturel méditerranéen et africain. », écrit Boualem Sansal.

Opposant farouche au régime algérien, Boualem Sansal est l’un des rares, pour ne pas dire le seul, intellectuel algériens arabophone qui affirme publiquement son soutien au MAK. « Sous le règne des Bouteflika, le malheur a atteint des sommets partout dans le pays et tout particulièrement en Kabylie et au M’zab, où est mise en œuvre une politique de destruction systématique de tout ce qui fait l’âme de ces régions. On peut ici parler de crimes contre l’humanité, conçus, programmés et exécutés par le régime. »

Boualem Sansal conclut son message en s’interrogeant : « A ce stade, on ne peut plus se poser qu’une question : faut-il continuer de servir de caution au régime pour quelques misérables gratifications ou s’en séparer et retrouver sa dignité, seule source de bonheur et de progrès ? »


AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme Congré du MAK / ASWIR WIS KRAD N UMUSSU AFRANIMAN N TMURT TAQBAYLIT

Message  Madona le Ven 4 Mar - 19:57

Aokas triste
avatar
Madona

Nombre de messages : 2608
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Boualem Sansal à France Inter : “Le 3e congrés du Mak rappelle le congrès de la Soumam sous l’occupation française”

Message  AKLI AMNAY le Sam 12 Mar - 13:06

Boualem Sansal à France Inter : “Le 3e congrés du Mak rappelle le congrès de la Soumam sous l’occupation française”



FRANCE (TAMURT) – Dans l’interview qu’il a accordé à Nicolas Domorand sur France Inter, le 7 mars 2016, Boualem Sansal a jeté un regard sans complaisance sur la situation de l’Algérie. Il a salué les performances du GPK et le courage des militants du MAK à affronter la répression algérienne. Il dira : “le 3 congrès du MAK rappelle le congrès de la Soummam sous l’occupation française”

La prise de pouvoir par Bouteflika a reconfiguré le paysage politique du pays. Fin connaisseur des leviers politiques exercés dans ce pays, Sansal explique qu’après leur élargissement dans le cadre de l’amnistie générale (ou l’achat de la paix civile), les islamistes détiennent la quasi-totalité du commerce de gros en traitant avec les Etats du Golf et la Turquie. Politiquement dotés d’une soixantaine de sièges au sénat et de nombreux députés, ils représentent, selon lui, un contre-pouvoir redoutable et servent de repoussoir aux militaires.

Il affirme qu’on est à la veille de l’explosion avec Al-Quaida, anciens du GIA, du FIS embusqués.. . Depuis l’avènement de Bouteflika dit-il, « il s’est construit autant de mosquées que pendant toute l’histoire de l’Algérie », le pic étant atteint avec la construction en cours de la 3e grande mosquée du monde.

L’écrivain prédit un scénario à la syrienne: si la succession de Bouteflika ne se fait pas sur la base d’un deal entre les militaires et les islamistes, ces derniers verront leurs rangs se renforcer. Il se base sur le fait que la structure de l’armée est sciemment disloquée par le clan de Bouteflika et la cohésion qu’elle affichait jusqu’aux années 2000 n’existe plus. Le désengagement des principaux pays occidentaux, suite au manque de visibilité dans la politiques intérieure (« c’est trop compliqué ; on ne comprend pas, qu’ils se débrouillent »), entraînerait le manque de contrepoids face aux islamistes belliqueux.

Sansal a évoqué la situation politique et militaire en Kabylie en soulignant notamment l’implantation du MAK en Kabylie ainsi que l’action de l’Anavad auprès des Nations Unies pour faire valoir le droit à l’indépendance de ce territoire. Revenant sur les arrestations du 26 février 2016 de quelques deux cents militants du MAK qui se rendaient au Congrès du MAK qui se tenait le même jour, il y voit un état d’explosion larvée causé par la répression militaire sur le peuple berbère.

Concernant l’affaire Kamel Daoud, il verse dans le sens du constat fait par le journaliste écrivain, selon lequel les Algériens et les peuples des pays arabes en général sont frustrés sexuellement. La cause : l’islamisation du pays à outrance.

Sansal fustige le procès fait par les 19 membres du « tribunal de la pensée » qui dit-il, « ne répondent même pas à la problématique que pose Kamal Daoud ». La frustration est omni présente dans tous les domaines en Algérie. Se présentant comme écrivain militant, il conclut que Kamel Daoud devrait reprendre son activité, car ne pas le faire c’est renier ses convictions.

Il conclut que les Algériens sont prisonniers non seulement de l’islam qui les privent de liberté de penser, mais également des « constantes nationales orchestrées par le pouvoir: nous sommes Algériens, nous sommes arabes, nous sommes ceci, nous sommes cela ».

Rédaction Tamurt

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Communiqué du président du MAK

Message  AKLI AMNAY le Sam 12 Mar - 13:10

Communiqué du président du MAK

KABYLIE (SIWEL) - Élu pour un second mandat par le 3ème congrès du MAK à la tête du mouvement souverainiste kabyle, Bouaziz Ait Chebib a rendu public un communiqué dans lequel il a dénoncé le harcèlement policier dont sont victimes les militants de son mouvement, a appelé à l'union des forces vives de la Kabylie et il a annoncé la mise sur pied de plusieurs structures nécessaires à l’évolution du combat du peuple kabyle.

Ci-après le communiqué dans son intégralité :

AFRNIMAN I TMURT N IQVAYLIYEN
MOUVEMENT POUR L’AUTODETERMINATION DE LA KABYLIE

MAK

Communiqué du président du MAK

Au moment où de vastes campagnes de harcèlements et d'arrestations des militantes et militants du MAK s'intensifient sur le terrain après avoir assiégé la Kabylie pour empêcher la tenue de notre 3 ème congrès, les formations politiques algérianistes kabyles, au lieu de condamner cette répression coloniale, se mettent à s'attaquer à notre mouvement en espérant peut-être glaner quelques voix sur le marché électoral algérien qui les refuse depuis leur création.

Nous tenons à préciser que si le peuple kabyle a placé sa confiance en nous, c'est que nous avons su semer les graines de l'union et de l'espoir autour du projet du siècle, celui de réhabiliter notre nation dans ses droits légitimes. Le peuple kabyle est arrivé à une phase de son histoire où il a besoin d'être fort et uni. Il s'est abreuvé des expériences des peuples qui partagent ses idéaux à l'instar des peuples azawadien, kurde, basque, catalan, québécois et de tant d'autres.

Le respect qu'on doit à notre peuple mais aussi aux peuples amazighs qui nous regardent et qui espèrent tant que cette bataille politique historique de l'autodétermination du peuple kabyle puisse aboutir, nous incitent à se hisser à la hauteur du défi.

Aussi, la considération que nous portons aux militants de ces formations, dont beaucoup ont fini par rejoindre la noble cause kabyle, nous force à épargner à notre peuple des polémiques stériles.

Le MAK et le peuple kabyle ont retenu les leçons du passé faites d'interminables divisions entre sigles kabyles pour des considérations algériennes qui ne lui ont rien apporté. Le MAK n'est pas là pour jouer au jeu du pouvoir et de l'opposition arabo-islamistes. Car d'expérience, notre peuple sait que les politiciens algériens ne viendront pas à son secours si ce n'est pour l'enfoncer.

Le MAK ne prêtera donc jamais la main à la division du peuple kabyle. Notre grandeur est dans notre combat. Celui de la construction et non de la division. Celui de l'amour et de la fraternité entre Kabyles. Nous nous abstenons donc de toute réponse qui prêterait à la polémique.

Le MAK œuvre pour l'union des forces vives de Kabylie pour l'intérêt suprême de la Kabylie. Il n'est ni de l'aile gauche ni de l'aile droite. Il est l'oiseau

D’ici la fin de l’année en cours, un conseil consultatif sera mis en place. Il constituera un cadre de dialogue, de rassemblement de toutes les énergies saines kabyles pour trouver des solutions aux problèmes quotidien de la Kabylie et préparer la mise en place d’un parlement kabyle.
A cet effet, les compétences kabyles sont invitées à étoffer d’ores et déjà à réfléchir sur la meilleure manière de concrétiser cette structure pour aller dans l’union dans le sens de l’histoire.

En vertu des résolutions du 3 ème Congrès du MAK, le président Bouaziz Ait Chebib a procédé ce jeudi 11 mars à la mise sur pied d’une Commission permanente de réflexion chargée de faire des propositions sur les réformes des structures, du fonctionnement et la nouvelle stratégie politique du Mouvement pour l'autodétermination de la Kabylie. Cette commission présidée par Monsieur Hachim Mohand Ouamar dit Dda Muh, ancien président du conseil national sera appelée à faire des consultations avec la base militante et la hiérarchie pour faire des propositions concrètes qui seront soumises aux instances du mouvement.
Pour être efficace dans sa mission, Cette commission va mettre sur pied plusieurs groupes de travail en faisant appel à toutes les compétences militantes.

D’ici la fin du mois d’avril prochain, d’autres structures nécessaires à l’évolution du combat du peuple kabyle seront installées :

- Un centre social et économique.
- Un Centre kabyle de l’environnement.
- Un Centre kabyle d'alerte et de prévention (CKAP) pour faire face aux multiples agressions dont sont victimes le pays kabyle et son peuple .
- Un centre de recherches scientifiques kabyles (CRSK)
- Un Département chargé de la promotion de la langue et de la langue culture kabyles.
- Un Département de formation et d’orientation des militants.

Ces structures vont travailler en étroite collaboration avec les ministères de l'Anavad.


Sur le plan organique et de l’action politique, les conseils régionaux se réuniront le 25 mars afin de procéder au renouvellement de leurs instances respectives et préparer les marches nationales kabyles du 20 avril dans les 3 grandes villes de Kabylie.
Ces manifestations qui commémoreront le double anniversaire du printemps amazigh et du printemps noir seront accompagnées par une série de meetings pour mobiliser et sensibiliser le peuple kabyle afin de faire du 20 avril un autre tournant dans l’histoire de la lutte kabyle.

Avant la fin du mois en cours, le nouvel exécutif et le cabinet des conseillers seront rendus public.

Kabylie, le 11 mars 2016
Bouaziz Ait Chebib, Président

AKLI AMNAY

Nombre de messages : 623
Age : 25
Localisation : Nngger
Date d'inscription : 22/05/2014

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme Congré du MAK / ASWIR WIS KRAD N UMUSSU AFRANIMAN N TMURT TAQBAYLIT

Message  Azul le Mer 21 Fév - 14:03

Taremant
avatar
Azul

Nombre de messages : 18859
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: 3eme Congré du MAK / ASWIR WIS KRAD N UMUSSU AFRANIMAN N TMURT TAQBAYLIT

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum