L'ORTIE UNE PLANTE MIRACLE. LE SAVIEZ-VOUS?..

Aller en bas

L'ORTIE UNE PLANTE MIRACLE. LE SAVIEZ-VOUS?.. Empty L'ORTIE UNE PLANTE MIRACLE. LE SAVIEZ-VOUS?..

Message  ayamun le Mar 2 Juil - 13:42

Azul fell-awen

          citation    Annick  ROSSIGNOL

 L'ORTIE( en kabyle  AZEGTUF )une plante pleine de ressources .


L'ORTIE UNE PLANTE MIRACLE. LE SAVIEZ-VOUS?.. Ore1












Nature & Animaux @
rédacteurs freelance
Connexion





accueil

Botanique






L'ortie, une plante commune pleine de ressource

Les usages méconnus de l'ortie









29 mars 2010
Annick Rossignol




Petite ortie au printemps. - Annick Rossignol

Nous redécouvrons que l'ortie possède bien des qualités. Ses utilisations sont issues d'une tradition populaire souvent vérifiées et confirmées par la science.

L'ortie est certainement une des premières plantes que nous sommes en mesure d'identifier et que nous avons tendance à éviter à cause de ses propriétés urticantes. Pourtant cette méconnue possède bien des atouts.

Facile à trouver, c'est une plante qui colonise des terrains incultes et affectionne les sols riches en azote. Elle peut être particulièrement envahissante.

Ce qui suit décrit l'usage possible de la grande ortie (urtica dioica) ou encore la petite ortie aussi appelée l'ortie des jardins (urtica urens). Le caractère urticant de ces orties les différencie de l'ortie blanche ou lamier blanc (Lamium album) qui ne possède pas les mêmes propriétés.



Présentation rapide

La grande ortie peut atteindre 1,50 m de haut alors que la petite atteint 50 cm. La grande ortie est une plante vivace grâce à ses rhizomes alors que la petite, surtout utilisée en médecine humaine, est une plante annuelle avec une productivité nettement inférieure à sa grande soeur.

On peut utiliser les feuilles, la plante entière, la racine, les graines. L'ortie est suffisamment polyvalente pour se rendre utile aussi bien au jardin qu'en cuisine et dans votre pharmacopée naturelle.

On peut bien sûr en trouver en magasin prête à l'emploi mais si vous choisissez de la cueillir voici quelques astuces pour la récolte : porter des gants, sinon pour les feuilles partir du bas et tirer sur le haut ; les jeunes pousses ne sont pas urticantes, la plante séchée non plus. Ultérieurement, une fois cuite elle perd aussi son caractère piquant. Pour soulager des démangeaisons dues aux orties vous pouvez les frotter avec de la rhubarbe ou n'importe quelles plantes de la famille de l'oseille comme le plantain par exemple.


À lire aussi

Un accord écolo: moins de pesticides dans les jardins publics
L'ortie, une mauvaise herbe... bienfaisante
L'ortie : redécouvrez une plante médicinale riche et efficace.

Enfin pour terminer la présentation rapide de cette plante parlons de ses principaux constituants connus qui sont dans le désordre : acides gallique et formique (celui qui rend notre amie piquante), tanin, chlorophylle, protéine, fer, soufre, silice, calcium, potassium, manganèse, zinc, vitamine A et C...

L'usage agronomique

Il semble que les plantes qui poussent dans le voisinage de l'ortie dioïque soient plus résistantes aux insectes. Elle favorise la croissance de certaines plantes comme la menthe et les tomates. Des feuilles d'orties au fond du trou de plantation de ces dernières font merveille pour la reprise et la croissance des plants. Cette ortie donne plus d'arôme à certaines herbes comme la sauge et la menthe poivrée.

Utilisée en infusion elle a des propriétés insectifuges (elle éloigne pucerons et acariens) et parfois insecticides contre certains pucerons. Sous forme d'extrait fermenté (communément et abusivement appelé purin), l'ortie favorise la germination des semences et renforce les défenses immunitaires des plantes. Vous pouvez activer un tas de compost en mettant dessus de l'ortie avant qu'elle ne soit montée à graines.

L'usage en élevage

L'ortie séchée est un fourrage de première qualité et les anciens récoltaient les orties pour les donner aux cochons, vaches et volailles.

Le lait obtenu d'une vache nourrie avec des orties serait de meilleure qualité. Les poules nourries avec pondraient davantage comme le confirme ce dicton : « une ortie dans le poulailler c'est un oeuf de plus dans le panier ».

L'usage culinaire

Cette plante sauvage, considérée aujourd'hui comme mauvaise, laisse la plupart d'entre nous septiques quant à son utilisation en cuisine.

Pendant la guerre de 1940 celui qui affirmait que personne ne mourrait de faim tant qu'il y aurait des orties était regardé avec stupeur même si l'usage voulait que l'on récolta les orties pour nourrir les animaux. Dans les année 1970 l'institutrice d'un village était considérée quelque peu excentrique de faire une cure d'ortie au printemps.

Aujourd'hui les personnes qui n'ont pas oublié cette habitude récoltent des orties et en font une réserve pour l'année. L'ortie se cuisine comme les épinards. Elle est excellente à la béchamel et avec des oeufs durs, les jeunes feuilles peuvent être ajoutées à une salade. L'ortie se cuisine aussi en soupe, en soufflé...

L'usage médical

L’ortie est donnée pour posséder des vertus diurétiques, cicatrisantes et anti-inflammatoires. Traditionnellement on l'utilise pour traiter les allergies : rhume des foins, rhinites allergiques, asthme et démangeaisons ; par ailleurs on dit qu'elle combat l’anémie et stimule la montée de lait ; Qu'elle peut également être prescrite en cas de fièvre. En usage externe elle permet de lutter contre la chute des cheveux.

Ces dernières années elle a fait l'objet de tests cliniques et d'études pharmacologiques qui ont permis de confirmer scientifiquement ses bienfaits. Ainsi la racine d'ortie est reconnue comme bienfaisante dans le traitement de certains cas de l’hypertrophie de la prostate.

L'usage textile

Certaines orties ont un usage textile. En Europe cet usage se voit surtout par temps de crise ; L'ortie aurait servie à certains pour tresser des semelle de chaussure pendant la dernière guerre mondiale. L'ortie la plus connue cultivée pour sa fibre est l'ortie de chine ou ramie ( Boehmaria nivea (L.) Gandisch, Urticaceae ).

La ramie est une plante arbustive. On tire de la filasse d'ortie une fibre extrêmement fine. Le tissu obtenu est beau et résistant. En Europe, la ramie sert à fabriquer des étamines (toiles très fines) utilisées dans l'industrie fromagère pour égoutter certains fromages. Son intérêt dans cette application vient des propriétés antiseptiques de la plante qui perdurent dans le tissu.

On l'a vu, l'ortie ne mérite pas notre méfiance et grâce à sa rusticité elle peut nous rendre bien des services sans pour autant qu'il soit nécessaire de lui apporter des soins très attentifs et c'est certainement en partie ce constat que le dicton « Faire du bois pour clôturer un champs d'orties », nous transmet.




N B :DI TMURT AZEGTUF KERHENT ULA MA D'IRUYAL HACHA WI SELLEN Shocked Laughing Rolling Eyes Rolling Eyes

LA GRANDE ORTIE

Dans les années 40, pour la production textile, l'Allemagne et l'Autriche consacraient 500 ha et la Grande Bretagne 70 ha à la culture de l'ortie à fibre

L'ORTIE UNE PLANTE MIRACLE. LE SAVIEZ-VOUS?.. Iacd
ayamun
ayamun

Nombre de messages : 308
Age : 49
Localisation : france-sud et partout où il se sent bien
Date d'inscription : 17/03/2013

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum