Le Portail des Hommes Libres
Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
53.99 € 89.99 €
Voir le deal

POEME :MOI JE SUIS PEU DE CHOSE -WIN UR NESWI

Aller en bas

 POEME :MOI JE SUIS PEU DE CHOSE -WIN UR NESWI Empty POEME :MOI JE SUIS PEU DE CHOSE -WIN UR NESWI

Message  ayamun le Lun 25 Mar - 19:16

azul fell-awen akken fellam

WIN UR NESWI MOI JE SUIS PEU DE CHOSE TRADUIT PAR MOHAND AT-IYIL




Le poème :

Nek, win ur neswi

Atterǧem sɣur Muḥend At-Iɣil



Moi je suis peu de chose

Nek, win ur neswi

La différence qu’on exproprie

Win ɣunfan medden irkelli

La voix muselée qui veut se faire entendre

Taɣect kemmen, nettat tebɣa a d-tini



Celui qui dans sa langue pense

Win s wawal-is i d-iḥebber

Ma langue jamais ne fut

Tutlayt iwumi rẓan ifer

Une langue sans nom ni pays

Tameslayt tettu tmurt d yisem ur tesεi



Qui conte le temps des malheurs

Tin i d-iḥekkun zman leḥqer

Et mon espoir brulant

D usirem yesruɣan iqerqer

Moi je suis peu de chose

Nek, win ur nelli d lɣali/win ur neswi



Le silence cruel nous tient

Turez-aɣ tsusmi isewḥacen

L’injuste mensonge nous écrase

Yekref-aɣ lbaṭel qerriḥen

Mais ma musique crie

Anagar acewwiq ineddeh deg-i



Et voici que l’on ouvre mes veines !

Idammen seg ’ẓuran seylen

Le silence plus que les murs

Tasusmi tugar i ɣ-d-iḥudden

Voilà la vraie injustice !

Lbaṭel yuli am urekti.



Mais ma musique est braise ardente

Acewwiq-iw d irij iseknunuf

Alors que mon sang se répand !

Γas idim berra i uẓar d azfuf

La voix immense grandit

Ma deg-i, ibeεzeq-d sut.



De celui qui n’a ni terre ni nom

N win ur nesεi la isem la tamurt

De celui qui sait pourquoi et comment

N win ilemden fiḥel/bla ma iḥuf

On lui refuse sa dignité

Ass-a kksen-as tuggugt



L’appel à la révolte gronde

Tiɣri n tegrawla tettkefkuf

Dans cette langue que l’on veut taire

Deg tutlayt-a demmiren ɣer ucruf

Langue sans droit ni terre

Tutlayt la isem la tamurt



Qui ne veut conter que ses malheurs

I d-ifesren lehmum d lesfuf

C’était moi le « Pourquoi pas »

Nek ay d nek, ɣas ur ttḥuf

La différence qui veut renaitre

D nek i d lxilaf n tugdut



Aujourd’hui ma mort vous tourmente

Lmut-iw ass-a tekcem lekluf

Et ma langue se fait immense

Tutlayt-iw a tt-magren d luluf

C’était moi le « Pourquoi pas »

Nek ay d nek, ɣas ur ttḥuf


CREDIT TEXTE /REVUE DE LITTERATURE BERBERE N°60 NOVEMBRE 2012 ( AYAMUN )

POUR EN SAVOIR PLUS :http://www.ayamun.com/ Arrow la revue

http://www.ayamun.com/Novembre2012 : Arrow N° de la revue
ayamun
ayamun

Nombre de messages : 308
Age : 50
Localisation : france-sud et partout où il se sent bien
Date d'inscription : 17/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum