Voir le deal
8 €

Quand l'occident tue les femmes musulmanes qui veulent étudier ou travailler

Aller en bas

Quand l'occident tue les femmes musulmanes qui veulent étudier ou travailler Empty Quand l'occident tue les femmes musulmanes qui veulent étudier ou travailler

Message  dalildz le Sam 9 Mar - 16:37

Le Mossad assassine-t-il systématiquement les scientifiques nucléaires iraniens ?
Par Chana Ya’ar – Le 6 janvier 2011

L’Agence de Nouvelles Fars (FNA) dirigée par le gouvernement iranien accuse l’agence internationale du renseignement d’Israël du meurtre de scientifiques nucléaires du pays.

L’agence de nouvelles a cité un rapport publié mercredi sur le site IranNuc.ir qui dit que le Mossad « a une longue expérience dans l’assassinat de scientifiques arabes et musulmans en collaboration avec ses homologues américains et britanniques (MI6 et la CIA) ».

Le rapport énumérait près d’une douzaine de scientifiques provenant de l’Égypte, du Liban et d’ailleurs qui, selon le rapport, auraient été assassinés par le Mossad.

Parmi ceux-ci, il y avait le professeur iranien d’université et scientifique nucléaire Massoud Ali Mohammadi, qui est mort dans un attentat à Téhéran en janvier 2010. Mais c’est la mort de Majid Shahriari en novembre 2010 qui a attiré l’attention du monde, estime la FNA.

« L’attention mondiale a été redirigée vers des complots terroristes du Mossad pour assassiner les scientifiques nucléaires du monde islamique après que le professeur iranien Majid Shahriari ait été assassiné par l’agence d’espionnage israélienne de Téhéran à la fin de 2010, » a signalé l’agence de nouvelles.

Shahriari et un autre professeur iranien d’université, Fereidoon Abbasi Davani, ont été tués dans deux attentats à la bombe séparés à Téhéran le 29 novembre.

Leurs morts ont été suivies par celle d’un jeune scientifique nucléaire irakien qui a été abattu dans les rues de Bagdad le mois suivant, selon le rapport. Mohammed al-Four venait de publier sa toute nouvelle formule d’enrichissement d’uranium dans un certain nombre de revues occidentales avant de mourir. L’agence de nouvelles a ouvertement accusé le Mossad pour ce meurtre, bien qu’il n’y ait aucune preuve reliant ce meurtre à Israël.

D’autres présumés meurtres de savants musulmans par le Mossad, revendiqués par l’agence de nouvelles, incluent notamment :

• Yahiya Amin al-Mashd, Samireh Mousa – Tous les deux égyptiens
• Mostafa Ali Moshrefah (« L’Einstein du monde arabe »)
• Ramal Hassan Ramal (physicien libanais)
• Hassan Kamel Sabbah (physicien libanais surnommé « l’Edison du

monde arabe »)
• Samir Najib, Nabil al-Qolaini, Nabil Ahmad Folayfel, Jamal Hamdan,

Saeed Sayyed Badir, Habib Salvi (iraniens et autres)
L’Iran attribue souvent le blâme à des « ennemis étrangers » pour les meurtres, les attentats terroristes et l’anarchie dans son propre pays, le plus souvent en montrant du doigt l’État d’Israël, qui, avec les États-Unis et de nombreux pays occidentaux, est convaincu que la République islamique s’emploie à développer une arme nucléaire de destruction massive.

Le président iranien Mahmoud Ahmadinejad a souvent juré de « rayer de la carte l’entité sioniste » dans ses discours publics. Malgré l’imposition de quatre rondes de sanctions économiques de plus en plus sévères par le Conseil de Sécurité des Nations Unies, l’Iran a toujours refusé d’arrêter son programme de développement nucléaire visant à enrichir l’uranium, un programme qui semble avoir comme objectif d’amener la substance jusqu’à un niveau de qualité militaire, malgré leurs prétentions qu’il soit destiné à des fins domestiques et pacifiques.

Écouter

Lire phonétiquement



Dictionnaire – Afficher le dictionnaire









Traduit par Oscar Blais

dalildz

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Quand l'occident tue les femmes musulmanes qui veulent étudier ou travailler Empty Re: Quand l'occident tue les femmes musulmanes qui veulent étudier ou travailler

Message  dalildz le Sam 9 Mar - 16:41

L’Iran publie une liste de centaines d’experts nucléaires tués par le Mossad
Publié le : 6 janvier 2011


Ci-après, un article fortement intéressant paru dans la presse iranienne. Il démontre à quel point la peur du Mossad et d’Israël est très forte, tant en Iran que dans tout le Monde Arabe… Et cet article ne devrait pas arranger les choses pour les ingénieurs atomiques iraniens, qui feraient mieux d’arrêter de construire la bombe maintenant s’ils ne veulent pas être les prochains sur la liste !




Qui sera le prochain ?

Le Mossad, l’agence d’espionnage israélien, est impliqué directement dans l’assassinat des élites de plusieurs pays du Moyen-Orient, et est une nouvelle fois accusé d’avoir assassiné le responsable du nucléaire iranien Majid Shariari.

Selon un rapport publié sur le site IranNuc.ir mercredi, le Mossad, en collaboration avec ses homologues américains et britanniques (MI6 et la CIA), a un long passé d’assassinat de scientifiques arabes et musulmans.

L’article a révélé les noms de plusieurs scientifiques arabes qui ont été assassinés par le Mossad, y compris Yahiya Amin al-Mashd et Samireh Mousa (scientifiques égyptiens), Samir Najib, Nabil al-Qolaini, Nabil Ahmad Folayfel, Mostafa Ali Moshrefah (connu sous le nom l’Einsten Arabe [NDLR : rien que ça !]), Jamal Hamdan, Saeed Sayyed Badir, Salvi Habib, Ramal Hassan Ramal (physicien libanais), Hassan Kamel Sabbah (physicien libanais connu sous le nom d’Edison arabe [NDLR : même remarque !]).

L’attention mondiale a été redirigée vers des complots terroristes du Mossad visant à assassiner les scientifiques nucléaires du monde islamique, après qu’ils aient tués le professeur iranien Majid Shahriari, à Téhéran fin 2010.

Deux professeurs d’université iranien Fereidoon Abbasi Davani et Majid Shahriari ont été assassinés dans différentes attaques terroristes (mais simultanées) à la bombe.

De récents rapports des médias affirment que les dirigeants du Mossad ont récemment été convoqués à une réunion dans un quartier nord de Tel-Aviv et ont discuté des dernières activités de l’organisme à Téhéran, y compris l’assassinat de Shahriari [NDLR : que le Mossad soit responsable ou non de ces attaques, il est en effet fortement improbable qu'une telle réunion ne se soit pas tenue...]

Un autre professeur scientifique nucléaire iranien, Massoud Ali Mohammadi, a également été assassiné dans un attentat à la bombe en janvier 2010, toujours à Téhéran. [NDLR : nous avons pourtant la preuve irréfutable que le scientifique a été tué par les iraniens eux-mêmes]

Egalement en 2010? Un jeune scientifique nucléaire irakien, Mohammad al-Fouz, a été abattu à Bagdad par le Mossad. Il avait publié sa nouvelle formule d’enrichissement d’uranium dans un certain nombre de revues occidentales.

Les rapports précédents ont montré l’implication du Mossad dans l’assassinat de plus de 350 scientifiques nucléaires irakiens, ainsi que plus de 300 professeurs d’université.

La peur du Mossad est donc énorme… Et c’est tant mieux !

Jonathan-Simon Sellem – JSSNews

dalildz

Nombre de messages : 47
Date d'inscription : 08/03/2013

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum