Un système de santé en crise en Algérie

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Lun 3 Nov - 23:54

Après 10 ans de Boutéflika, et une opération au Val de Grâce, on pouvait s'attendre à mieux.
----------------------------------------------------------------

Les participants à cette rencontre ont mis l’accent, hier, sur la gestion optimale des ressources dans le domaine de la santé. Le plus critique à l’égard des gestionnaires et des responsables supérieurs était le ministre des Finances, Abdelatif Benachenhou. Il a dressé un tableau noir du système de santé et de toute sa gestion en Algérie.


Pour lui, la question qui se pose aujourd’hui est : « Comment assurer un financement compatible avec les niveaux de soins que l’on veut donner tout en respectant les règles d’une bonne gestion macroéconomique ? » Ainsi, le ministre des Finances a indiqué que les dépenses de la santé ont connu un excédent de 100% en cinq années, entre 1999 et 2005.

Selon lui, sur les 5 milliards de dollars alloués à ce secteur, 65% sont destinés pour les ressources humaines, 20% pour les médicaments et 15% pour les équipements. Ce qui représente 8% du PIB. « En dépit des moyens importants alloués, le rendement reste faible. La qualité est encore défaillante », dira-t-il en revenant sur les problèmes visibles au niveau des structures hospitalières, notamment « les mauvaises conditions d’accueil et de séjour de malades, la pénurie de médicaments et les longues attentes au niveau des plateaux techniques », a-t-il déploré. M. Benachenhou n’a pas nié que des « progrès considérables » ont été réalisés, mais « les performances demeurent faibles ».

Un système en crise

Pour lui, il est également question de consolidation de la relation entre l’usager, la CNAS, l’Etat et les ménages. Concernant le système de contractualisation, « beaucoup reste à faire », selon lui. « La réussite de ce système dépend de l’accord entre le secteur de la santé et la Sécurité sociale. Ces deux parties ne sont pas encore prêtes pour ce projet. On parle beaucoup et on fait peu », a-t-il souligné. En outre, M. Benachenhou a appelé à « la formalisation de la relation entre les secteurs public et privé ». « Nous avons assisté à un effet de déplacement des ressources humaines informellement du public vers le privé. Il est temps de formaliser cette relation informelle », a-t-il relevé en insistant sur l’amélioration du système algérien des assurances qui, a-t-il dit, « ne possède pas beaucoup de produits pour répondre aux besoins des soins ».

« Notre système d’assurance est en crise. Je ne vois pas comment le système de santé va progresser », s’est-il interrogé. L’absence du ministère des Finances dans l’administration des caisses de la Sécurité sociale est inacceptable, selon lui. « La gestion de ces caisses durant ces dernières années en dit long », a-t-il indiqué. Le ministre des Finances a déploré l’iniquité dans la prise en charge médicale et a exprimé son inquiétude dans la polarisation des ressources au détriment des générations futures. A propos de l’importation du médicament, il dira que la facture a doublé entre 1999 et 2004 pour atteindre 967 725 millions de dollars. Selon ses dires, tout cela doit être rationalisé et il s’agira de promouvoir le produit générique.

Pour Benachenhou, l’industrie pharmaceutique nationale est à encourager, car « nous n’avons pas de stratégie de marché et je ne suis pas sûr que nous ayons des références ». Il appelle aussi au renforcement des relations entre le secteur de la santé, les collectivités locales et le ministère des Finances. L’hôpital d’Oran - un projet d’investissement d’envergure (150 milliards de dollars) - est un des exemples de mauvaise gestion pour le ministre des Finances.

Repenser le financement

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, Mourad Redjimi, qui est intervenu juste avant le ministre des Finances, a affirmé que « le financement actuel du système national doit être non seulement repensé en termes de performance », mais « aussi réévalué au regard de la transition épidémiologique et de la nécessité de rattraper le retard enregistré dans le domaine de la modernisation du plateau technique ». M. Redjimi a noté que « les ressources financières affectées au système de santé se caractérisent par une courbe ascendante constante depuis l’année 2000 ». Et de préciser : « La part du budget santé par rapport au budget global de l’Etat est à peine supérieure à 8%. » Le ministre a signalé que les travaux de cette rencontre sont une opportunité pour donner une idée sur « la complexité du problème relatif à la mobilisation des ressources suffisantes et à la gestion optimisée de ces dernières ». Le ministre du Travail, Tayeb Louh, a, de son côté, affirmé que « le système algérien de Sécurité sociale est parmi les meilleurs au monde » dans la mesure où, a-t-il souligné, « il prend en charge 90% de la population ». M. Louh a en outre indiqué que « le système de financement forfait hôpitaux disparaîtra à la fin de l’année 2005 », précisant que « ces structures sanitaires ont bénéficié de 27 milliards de dinars en 2004 et de 35 milliards de dinars en 2005 ».

Dégradation

A propos de la facture de remboursement des médicaments, le ministre a indiqué que « cette facture a atteint les 40,5 milliards de dinars en 2004 ». Et de signaler qu’actuellement la liste des produits pharmaceutiques remboursables est de 997 dénominations communes internationales (DCI), soit près de 4000 marques, alors que le minimum recommandé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) est de 600 DCI. Le ministre de l’Emploi et de la Solidarité nationale, Djamel Ould Abbas, a, quant à lui, affirmé que « la stratégie nationale de lutte contre la pauvreté a clairement fait ressortir l’étroitesse de la relation prévalant entre la pauvreté, la santé et l’emploi dans un environnement appelé à préserver son équilibre et à veiller sur sa cohésion ». Le représentant du Conseil national économique et social (CNES), M. Belhadjoudja, a, pour sa part, relevé que « la situation du secteur de la santé s’est dégradée depuis les années 1990 en raison du manque de ressources de financement ». Il a signalé que la libéralisation du marché du médicament risque de ruiner la production nationale avant de relever que « la production du générique se heurte aux intérêts des multinationales ». Le représentant du CNES a par ailleurs affirmé la disponibilité du CNES pour, a-t-il dit, « élaborer une réflexion commune sur le secteur de la santé ».

Par Djamila Kourta
El Watan
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Mar 4 Nov - 1:01

si certains ont la chance d'aller a Val de Grace se soigner, le peuple n'a même pas l'accès au CHU de Mustapha ou de Beni-Messous, ne parlons pas de AIN NA3JA .... pour cela il faut être fils ou fille d'un certain "Si-felane....."

si seulement la santé qui ne va pas ça se guerri avec la médecin traditionnelle, mais c'est le pays entier qui vire dans la crise..... pire le peuple est content de lui même. bom bom bom bom
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Mar 4 Nov - 14:55

la médecine traditinnelle , dites voys mass!!.s'elle peut guérir les simples maux enfin pas guérrir mais soulager pour peu de temps , elle ne peut en aucun cas avoir un petit rô^le dans les maladies lourdes...alors laissons les herbes aux chèvres.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Mar 4 Nov - 19:51

la tu me fait rire Taremant Taremant Taremant "laissons les herbes aux chèvres" et pourtant la majorité de ces médicament sont a base de ces herbes
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Mar 4 Nov - 19:54

quand ils sont modifié et quand on extrait des principes actifs à partir de ces herbes et ne pas les utiliser entierement et dans leur etat sauvage...ça peut étre fatal mon ami.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Mar 4 Nov - 20:09

certainement
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Mar 4 Nov - 20:11

alors ce n'est plus de la médecine des grandes méres.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Mar 4 Nov - 20:18

moi j'ai bénéficié de cette médecin des vielles
j'avais une fracture de cheville donc grâce a une vielle de la région je me suis guéri
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Mer 5 Nov - 15:15

j'espère seulement que tu t'es rétabli complétement ..une fracture te faut des radios mon ami pour la confirmer..et je ne vois pas comment une vieille peut soigner une fracture...c'est étrange à moins que ça ne soit qu'une simple contusion.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Mer 5 Nov - 20:07

on a une veille dans la région (je profite l'occasion de la saluer) j'arrive pas a imaginé sa magie
dans ce domaines elle lui font même appelle des hôpitaux pour le cas urgent
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Ven 7 Nov - 17:14

c'est étonnant...et comment on a pas entendu parler d'elle.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Ven 7 Nov - 17:29

dans les cas de fracture graves elle intervienne toujours surtout a l'hôpital de kherrata comme c'est le plus proche
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Ven 7 Nov - 17:32

des fractures graves??? et c'est quoi son rôle exacte.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  you and me le Ven 7 Nov - 17:58

c'est avec le massage et un peut de l'huile d'olive qu'elle fait s'est soignes
you and me
you and me

Nombre de messages : 2915
Date d'inscription : 29/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Ven 7 Nov - 18:03

on fait jamais de massages lorsque il s'agit d'une fracture mon ami.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Zeus le Ven 7 Nov - 20:13

Il te parait Mr max que la phytothérapie n'est pas efficace ou bien les plantes médicinales n'ont pas de vertus. Dans ce cas moi je dis laissons la medecine pour les vrais medecins.
En Algérie on bricole, des medecins formés qui travillent comme aide-soigants ailleurs samhiyi.
On sous-estime jamais une science ou bien un savoir faire ancestrale à khali
NB: Je n'attaque personne mais je suis objerctif!!!!!!!!




Maximus a écrit:la médecine traditinnelle , dites voys mass!!.s'elle peut guérir les simples maux enfin pas guérrir mais soulager pour peu de temps , elle ne peut en aucun cas avoir un petit rô^le dans les maladies lourdes...alors laissons les herbes aux chèvres.
Zeus
Zeus

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 28/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Zeus le Ven 7 Nov - 20:18

Haka j'ai juste une anécdote, Quand j'étais à la cité universitaire j'ai demandé à un interne de me faire une piqure, le pauvre avait les yeux cernés de peur, les mains moites, et il a mis +1/2 pour me la faire... Medecin ta3 lahzaz
Zeus
Zeus

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 28/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  avilage le Ven 7 Nov - 20:27

Zeus a écrit:Haka j'ai juste une anécdote, Quand j'étais à la cité universitaire j'ai demandé à un interne de me faire une piqure, le pauvre avait les yeux cernés de peur, les mains moites, et il a mis +1/2 pour me la faire... Medecin ta3 lahzaz

Mais en peu pas demander a nos médecin des miracle avec seulement ces études et tensiométre.
dans les pays qui ce disent fort en médecine en toutes une infrastructure dérieres eux. mm pour arracher une dent il demande des radios, dans leurs hopitaux les analyse de sang ,Ultra-son, radio, endoscopie, scannaire... enfin il te passe partout pour ce retrouver devant un médecin qui va faire la lecture des analyse sinon il fait appel a des collegues a lui pour mieux cerner la chose.
sinon je vous jure qu´aucun médecin de ces payas acceptera de travailler chez nous.
Je profite pour rendre un grand hommage a nos médecins Algériens.
pour ce qui est des médecin algérien qui travaille comme aide soignant cela n´est que racisme pure est simple ( il traite toujours les Algériens comme des sous-humains, alors que leurs leader était vriment sous les humains, Napoleo était Homo.

avilage

Nombre de messages : 264
Date d'inscription : 08/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Sam 8 Nov - 15:10

alors si tu crois Zeus que la phytothérapie c'est d'utiliser les plantes à leurs etats sauvages tu as totalement tort , les produits phytos. comme les différentes tisanes et les gellules comme marron d'inde ou cartillage de requin , phyteness duo .....etc sont des produits certes à base de plante mais ils sont modifié .alors faites attention aux plantes à leurs etat sauvage .
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  lhadi le Sam 8 Nov - 16:47

massider a écrit:moi j'ai bénéficié de cette médecin des vielles
j'avais une fracture de cheville donc grâce a une vielle de la région je me suis guéri
T'as raison , aujourd'hui mieux vaut compter sur ces veilles que sur ses medecins incompétents qui ont obtenu leur diplômes grace au copiage et lqwada.

lhadi

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Sam 8 Nov - 19:28

alors compte sur les vieilles et tu vas régler tous tes soucis de santé...
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  lhadi le Sam 8 Nov - 21:01

Je préfère les vieilles qu’un médecin qewad, tam3a qui drague ses patients.


Dernière édition par lhadi le Dim 9 Nov - 1:57, édité 1 fois

lhadi

Nombre de messages : 25
Date d'inscription : 08/11/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  asmaali le Sam 8 Nov - 21:47

arrêtons cette hypocrisie frère et sœurs forumistes, parler rien que pour parler ne mène nul part, et contrarier pour contrarier n'a pas sa place de nos jours.

lhadi a écrit:Je préfère les vieilles qu’un médecin qewad, tam3a qui drague ses malades.
asmaali
asmaali

Nombre de messages : 2327
Age : 35
Localisation : Ait Smail
Date d'inscription : 27/04/2008

Voir le profil de l'utilisateur http://www.aitsmail.piczo.com

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Zeus le Sam 8 Nov - 22:01

Je suis désolé ay asmaali, nos medecins doivent faire des efforts, un diplomé des années 90 ne vaut rien aujourd'hui s'il n'actualise pas ses connaissances. beaucoup de nouvelles techniques sont développées a khali. En d'autres tèrmes le medecin algérien se croit comme les savants du moyen âge,ie, il est à la fois medecin, philosophe, physicien, nutritionniste et en plus il sait lire les lettres pour les vieux analphabètes mais malheuresment son écriture est réformée. donc ce complexe l'a rendu inefficace sur terrain.
Pour moi, pour être medecin il faut le mériter et c'est applicable pour le pharmacien qui vend des médicaments au lieu de fabriquer et le dentiste qui ne sait que arracher les dents au lieu de les réparer.
Medecins sortez de votre coquille et concentrez vous sur votre travail ou verkath errbabba
Zeus



asmaali a écrit:arrêtons cette hypocrisie frère et sœurs forumistes, parler rien que pour parler ne mène nul part, et contrarier pour contrarier n'a pas sa place de nos jours.

lhadi a écrit:Je préfère les vieilles qu’un médecin qewad, tam3a qui drague ses malades.
Zeus
Zeus

Nombre de messages : 158
Date d'inscription : 28/09/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Maximus le Dim 9 Nov - 15:13

il faut plutot saluer le courage de nos médecins et leurs efforts surout ceux qui travaillent avec le minimum dans les hopitaux et les polycliniques pour sauver des vies...les médecins n'economisent aucun effort quand le patient est entre ses mains.il fait de son mieux pour le soulager...si vous voulez parler de l'administration de l'hopital où le piston est présent pour acceder aux soins c'est autre chose...un médecin et l'administration sont deux choses différentes.
Maximus
Maximus

Nombre de messages : 1505
Date d'inscription : 04/05/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Un système de santé en crise en Algérie Empty Re: Un système de santé en crise en Algérie

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum