Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  moi le Mer 6 Aoû - 1:29

Aokas, jeudi 11 Septembre 2008


Déclaration

S.O.S Population en danger

Jamais de mémoires d’Aokassien, un été n’aura offert un spectacle aussi affligeant d’une cité livrée à tous les fléaux. Violence, banditisme, insalubrité publique, nuisance sonore, prostitution, voila ce qui a marqué la saison estivale qui vient de s’écouler dans un silence accablant des élus locaux, des pertis dits d’opposition, du mouvement associatif, des autorités locales, tout cela avec la complicité, voire la bénédiction, d’une partie importante de la population locale émergeant auprès d’une faune en pleine expansion constituée essentiellement de malfrats et de proxénètes.

Que l’on en jure du bien-fondé en examinant les faits saillants de cette décadence que personne ne peut prétendre ignorer. par le gain facile qui n’hésitent pas à violer l’intimité familiale et dégrader la cadre de vie de tout le voisinage.
Location de maisons, de locaux et toutes sortes de bâtisses à des flopées hum aines non identifiées, aux mœurs souvent suspectes.
• Création de et de pseudo-hôtels semblants d’auberges dans les quartiers et villages par des énergumènes obnubilés
• Domiciles familiaux, centre culturel et établissements scolaires transformés en discothèques à ciel ouvert et soumettant les moindres recoins de la localité à un matraquage en règle par la diffusion à plein volume de gémissements bestiaux en guise de musique.
• Baraquement à usage commercial et tentes recyclées en maisons closes
• Banditisme, vols et agressions sur la voie publique
• Attroupements suspects faisant de certains endroits des zones interdites et des coupe-gorge
• Insalubrité publique et absence totale d’hygiène par la multiplication de dépôt d’ordures et de décharge sauvage
• Obstruction de la voie sur la route principale de la ville au niveau de la mosquée lors des heures de prières au vu et au su des services de sécurité
• Accaparement des espaces publics, à l’exemple du marché ou les trottoirs et les quais sont improvisés en commerces et en parkings payants
• Structures sportives, établissement de jeunesse, commerces et immeubles entiers occupée par une population constituée exclusivement de prostituées structures sanitaires ( polyclinique et hôpital ) fonctionnant en pleine saison estivale avec mêmes moyens (matériels, humains et médicament) utilisées en temps normal alors que l’effectif de la population a presque doublé
Cette dégradation généralisée interpelle tout un chacun de même qu’elle appelle des questionnements :
• Qui a intérêt à voir Aokas devenir une plaque tournante du sexe et compromettre l’avenir de nos enfants en les jetant en pâture aux trafiquants, de la chair humaine ?
• Qui accepterait que nos sœurs et nos filles deviennent une méprisable marchandise sur une place en passe de devenir un paradis sexuel ?
• Pourquoi le silence de la classe politique locale, des associations et de toute la pléthore de can didats à la rapine qui rappliquent pourtant par cohortes entières à chaque duperie électorale ?
• Pourquoi le laxisme des autorités locales devant des dépassements qu’elles peuvent pourtant régler en veillant simplement à l’application de la loi ?
Face à ce péril qui nous menace dans notre intégrité en tant que corps social, il n’y a qu’une solution : agir par des actions pacifiques et citoyennes à la mesure des défis à relever.
Mais d’ores et déjà, le pourrissement peut être ramené à de moindres proportions par un train de mesures que les pouvoirs publics, dans leur ensemble, et les autorités locales, en particulier, sont à même de prendre en toute urgence : réouverture de la route de l’Hôpital
• Réhabilitation de tous les espaces publics illégalement squattés
• Interdiction des fêtes familiales et activités assimilées dans les établissements à caractère éducatif et culturel et application de la réglementation s’agissant de la nuisance sonore
• Interdictio n de l’obstruction des voies publiques y compris pour ceux qui prétendant le faire au nom de Dieu
• Contrôle permanent du mouvement des personnes au niveau des bars, des établissements hôteliers et des immeubles
• Dotation de l’EPH (hôpital) des équipements, des services, et des effectifs en personnels nécessaires.

Conscients des effets pernicieux d’une situation socio-économique désastreuse constituant le terreau de prédilection de tous les maux sociaux, nous revendiquons en outre pour la localité un plan de développement digne de ce nom.


AIDALI Hamou
HADDAD Achour
BOUKERASSE A/Hamid
MOUZAOUI Abdelkader
avatar
moi

Nombre de messages : 8496
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  moi le Mer 6 Aoû - 19:59

Aokas triste
avatar
moi

Nombre de messages : 8496
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  moi le Mar 25 Aoû - 17:25

Les Algériens doivent s'inspirer des Libanais!
l’Algérie est devenue une décharge à ciel ouvert!

De violents accrochages ont opposé, samedi, à Beyrouth, la capitale, des policiers à des manifestants qui exigeaient une solution à la crise des ordures dans le pays.
avatar
moi

Nombre de messages : 8496
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  moi le Mar 25 Aoû - 17:37

avatar
moi

Nombre de messages : 8496
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  moi le Dim 10 Juil - 21:42

Aokas triste
avatar
moi

Nombre de messages : 8496
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  rebelle kabyle le Mer 23 Aoû - 20:14

Aokas triste

rebelle kabyle

Nombre de messages : 6872
Date d'inscription : 12/02/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Azul le Mar 28 Nov - 18:57

Aokas triste
avatar
Azul

Nombre de messages : 19749
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Madona le Jeu 26 Juil - 11:25

Aokas triste
avatar
Madona

Nombre de messages : 2608
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Madona le Lun 3 Sep - 10:51

[ltr]La décharge de la HONTE d'Aokas...[/ltr]
[ltr]S.O.S Population en danger![/ltr]
avatar
Madona

Nombre de messages : 2608
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Madona le Lun 3 Sep - 10:54

[ltr]La décharge de la HONTE d'Aokas...[/ltr]
[ltr]S.O.S Population en danger![/ltr]
avatar
Madona

Nombre de messages : 2608
Date d'inscription : 30/01/2009

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Azul le Lun 1 Oct - 20:24

Aokas triste
avatar
Azul

Nombre de messages : 19749
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Azul le Lun 1 Oct - 20:30

La décharge de la honte, derrière la hausse de la maladie du cancer Aokas ?

Les citoyens d’Aokas sont inquiets par la hausse de la mortalité au niveau de leur région par la sale maladie du cancer. Pour les personnes qu’on a pu interroger, le taux de mortalité par le cancer à Aokas est alarmant et d’après la vox populi, ce taux est de loin au-dessus de la moyenne nationale. Une information à confirmer ou à infirmer par les spécialistes. Nos interlocuteurs sont unanimes à dire que la décharge de la honte est derrière cette hausse alarmante de cette maladie à Aokas. Vrai ou faux ? Ce qui est certain un débat mérite d’être lancé et les spécialistes dans la matière sont invités à éclairer la lanterne de la population d’Aokas qui sombre de jour en jour dans une angoissante anxiété et les rumeurs les plus folles circulent ces dernières années au niveau de la capitale de l’ex-commune mixte d’Oued Marsa quant à la hausse de la maladie du cancer et ses raisons.
Une petite recherche sur le net vous donne un vertige puisque elle vous fera découvrir que la pollution de l’air est cancérigène .Les composés toxiques qui émanent d’une décharge sont - le CO, les NOx (NO-NO2), le SO2, l’H2S, les COV, le benzène, les dioxines, les furanes, les métaux lourds (plomb, cadmium, mercure, manganèse), les micro-organismes susceptibles d’être présents sous forme de bio aérosols (organismes pathogènes, d’origine fécale, présents dans les déchets, organismes pathogènes ou allergisant se développant durant le compostage ou le stockage, toxines et allergènes libérés par les bactéries et les champignons).
De nombreuses études mettent en évidence l'impact des polluants et en particulier du biogaz sur la population vivant à proximité d'une décharge. Les conséquences sont les suivantes : diminution des défenses immunitaires et donc disposition accrue à développer un cancer (études scientifiques mondiales sur le développement des cancers à cause de l'environnement saturé), incidence plus élevée des cancers du poumon, de l'estomac et des voies biliaires intrahépathiques chez les riverains, risque élevé de cancers de l’estomac, des voies biliaires, de la trachée, des bronches, des poumons, de l’utérus, de la prostate (étude de 1995, site de stockage de déchets solides , cancer de la vessie ou une leucémie - cancer des cellules du sang - (étude du Ministère de la Santé de l'État de New York), formations cancéreuses de vessie (étude de 1984, site de Superfonds de Canard en Pennsylvanie), formations cancéreuses de vessie (étude de 1990, centre d'enfouissement des déchets dans le nord-ouest de l'Illinois), formations cancéreuses élevées de la vessie, du poumon, de l'estomac et du rectum (étude de 1989, Ministère de l'Environnement portant sur 593 sites de déchets dans 339 comtés américains), incidence accrue de leucémie (Nord de la Westphalie en Allemagne), enfants atteints de leucémie (étude de 1986 sur des à Woburn dans le Massachusetts). Les effets sur les enfants les plus généralement identifiés à proximité d'un centre d’enfouissement de déchets sont le poids de naissance faible et la petite taille. De nombreuses études l’ont démontré. Défauts à la naissance du système cardiovasculaire parmi des nouveau-nés, une augmentation de 12 % d'anomalies à la naissance dans des familles vivant à proximité d'un site de dépôt ou d'enfouissement. Étude de 1997 a montré un risque accru double à quadruple d'avoir un bébé avec un déficit du système nerveux central ou une malformation cardiaque. Pas besoin de listing mais d'une étude approfondie sur les causes de mortalité, combien de cas de déficit des défenses immunitaires à Aokas ?
avatar
Azul

Nombre de messages : 19749
Date d'inscription : 09/07/2008

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Aokas: La decharge de la honte ( a méme la plage)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 9 sur 9 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum